La production de phosphate n’a pas dépassé les 2136 tonnes

CPG phosphate - l'économiste maghrébin

 La production globale de phosphate n’a pas dépassé les 2136.000 tonnes, contre des prévisions tablant sur 3327.000 tonnes. Et ce lors des sept premiers mois de l’année 2020. Du moins c’est ce qui ressort des indicateurs publiés, lundi, par la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), sur la page facebook du ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique.

En somme, l’extraction du phosphate s’est limitée, jusqu’à fin juillet 2020, au niveau de 3893.000 tonnes. Alors qu’il était prévu d’extraire environ 8000.000 tonnes de phosphates durant cette période.

Pour rappel, le ministère de l’Énergie avait mis, en garde, il y a quelques jours, contre la gravité de la situation de la CPG. La production de phosphate étant quasi bloquée au mois de juillet. A cause des sit-in et des protestations sociales.

Il avait appelé les partenaires sociaux à prendre conscience de la gravité de la situation, promettant d’appliquer « rigoureusement » la loi contre « ceux qui provoquent l’arrêt de la production et du transport ».

Rappelons que depuis quelques jours la livraison de phosphate commercial aux clients de la CPG est toujours à l’arrêt. « Ce qui fait que ses ventes et ses recettes financières soient aussi à l’arrêt ». Selon un responsable au sein de la Compagnie.

C’est à cause des mouvements de protestation observés au niveau des circuits du transport du phosphate que la livraison aux principaux clients de la CPG, à savoir le Groupe Chimique Tunisien (GCT) et la Société tuniso-indienne d’engrais, s’est arrêtée, a-t-il précisé.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here