Louai Chebbi : “Nous devons absolument chasser le clientélisme politique”

Louai Chebbi L'Economiste Maghrébin

Est-il vrai que l’alliance entre Tahya Tounes et Al Badil Ettounsi se confirme ? Louai Chebbi, un des membres fondateurs du parti Al Badil Ettounsi, nous donne un éclairage sur la situation. Interview: 

leconomistemaghrebin.com: L’annonce d’une alliance entre Tahya Tounes et Al Badil Ettounsi est possible ou cela reste au stade des pourparlers? 

Albadil Ettounsi est un parti réformateur appartenant à la famille moderniste, partant de ce principe, nous estimons qu’il est important de maintenir des canaux de discussion avec tous les partis qui revendiquent leur appartenance à notre famille politique. C’est le cas de Nidaa Tounes, Al Massar, Machrou3 Tounes, Afek Tounes à titre d’exemple avec lesquels nous maintenant un dialogue constant. En ce qui concerne le parti Tahya Tounes, très tôt, les porteurs de ce mouvement nous ont sollicité afin d’ouvrir le dialogue, nous n’avons pas dérogé à la règle que nous nous sommes fixés. Il est important de souligner qu’avoir des discussions avec un parti nous permet de mieux le cerner politiquement car il ne suffit pas de revendiquer son appartenance à une famille politique pour y appartenir réellement. Pour Albadil Ettounsi, on ne se peut prétendre son appartenance à la famille moderniste que par des positionnements clairs (à l’égard de la mouvance islamiste par exemple), par le parcours politique (le bilan au pouvoir) et enfin par un projet moderne pour la Tunisie. Concernant Tahiya Tounes il persiste encore des zones d’ombres concernant ces trois points et nous espérons vivement les éclaircir au plus vite.

-Comptez-vous aller aux élections seul ou avec d’autres partis de la même famille démocratique?

Il est clair que si le camp démocrate ne se donne pas pour objectif l’union pour 2019, nous courons vers le scénario de 2011 : Ennahdha largement en tête des suffrages bien qu’en étant minoritaire qui s’allie à un ou deux partis d’appoints qu’elle aurait repêché chez le camp vaincu. Nous ne voulons pas de ce scénario. C’est pour ça qu’Albadil Ettounsi, et dès sa naissance, a toujours œuvré au rassemblement, par les faits et non par le discours : c’est un parti qui a privilégié et concrétisé l’union (bien que trop tardive) pour les élections municipales, c’est un parti qui a fait l’exception en réussissant une fusion avec le parti Tounes Awalann, c’est une dynamique nouvelle qui va de l’avant sans se cloitrer dans d’étroites considérations personnelles. Et ce sont ces dernières qui menacent le plus notre famille politique.
Nous avons retenus les leçons de l’expérience de l’Union Civile. Pour que cette union des démocrates en 2019 soit effective et réussie nous ne devons pas nous y prendre deux mois avant les élections, nous devons absolument chasser le clientélisme politique et nous devons enfin faire émerger une vision commune pour le prochain quinquennat et privilégier ceux qui la serviront le mieux quelque soit la forme de leur appartenance à notre famille politique (partis, associations, indépendants etc).
Le projet pour la Tunisie d’abord, les candidatures ensuite !

-De quelle façon comptez-vous rétablir la confiance avec les citoyens pour les inciter à aller voter?

En cette période, notre démarche s’adresse aux nouveaux votants et au Tunisien non inscrits sur les listes électorales, et il faut avouer que l’écrasante majorité de ces personnes ont entre 18 et 35 ans, c’est pour ça que les actions d’Albadil Ettounsi sont portées par nos jeunes pour les jeunes. Nous redoublons d’efforts grâce à notre académie politique pour recruter de jeunes leaders d’opinion afin de les former et ensuite nos structures à travers nos bureaux régionaux et locaux et aussi l’organe jeune du parti Tounsi wenbaddel, les orientent sur des actions terrains pour cibler justement les nouveaux électeurs. Ces efforts peuvent paraître insuffisants pour atteindre le record de participation des élections de 2014, mais nous serions aidés si nos médias et surtout les médias publics couvraient ne serait-ce que 50% de nos activités. Albadil Ettounsi est blacklisté par le 20Heures de la Télévision Nationale depuis plusieurs mois et c’est inacceptable que ça continue !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here