ITCEQ: « La population active féminine est en baisse en 2020 »

ITCEQ

Avons-nous atteint l’égalité parfaite sur le marché du travail? L’Institut tunisien de la compétitivité des études quantitatives (ITCEQ) vient de présenter une étude montrant la principale tendance du marché du travail par genre en Tunisie.

Selon l’étude de l’ITCEQ, depuis 2020, la population âgée de 15 ans et plus a atteint 8.9 millions de personnes dont 4.2 millions sont actives. Ce qui veut dire que 3,4 millions ont un emploi, contrairement à moins d’un million de la population se trouvant au chômage. Mais le chiffre le plus alarmant est celui de 4.7 millions de la population se trouvant en état d’inactivité.

Et paradoxalement, ce sont les femmes qui sont les plus touchées ou les plus visées. Car il s’avère que le taux d’inactivité des femmes est plus que le double de celui des hommes. A savoir 74.2% contre 29.7%.

Quel est donc le véritable motif du taux d’inactivité? L’étude publiée par ITCEQ avance que la principale cause est liée essentiellement à la poursuite des études supérieures des femmes. Ce qui constitue la principale raison de leur inactivité.

Par ailleurs, l’étude a également montré que la population des femmes en âge de travailler (PAT) a augmenté de 10% et celles des hommes a augmenté de 8% en 2019 par rapport à 2011.

Ainsi en 2019, les femmes en âge de travailler représentent 1.04 fois celui des hommes. Ce qui sous entend que le ratio a connu une légère augmentation de 0.01 point entre 2011 et 2019.

Le taux d’activité des femmes dans la fonction publique

Entre 2013 et 2017, le nombre des femmes dans la fonction publique a augmenté de 26 mille contre 36.2 mille pour les hommes.

Cependant même si certains considèrent que le bilan de la participation des femmes dans la fonction publique est positif, cela n’empêche qu’avec la crise sanitaire, tout a été bousculé… En effet, il s’avère que depuis un an, avec l’apparition de la pandémie, le marché du travail est en baisse aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Ce qui a entraîné une baisse de la population active (PA) féminine de 1.4 point en 2020 par rapport à 2019. Elle a atteint 1189.1 en 2020 contre 1202.9 mille en 2019.

En somme, une chose est sûre, la crise sanitaire a déstabilisé le monde entier. Et en particulier le monde du travail où l’écart est plus que visible aussi bien pour les hommes que pour les femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here