Orange Tunisie révèle les trois lauréats du Prix Orange de l’Entrepreneur Social Afrique & Moyen-Orient

Prix Orange de l’Entrepreneur Social

Pour la 10ème année consécutive, Orange Tunisie a révélé, jeudi 10 septembre, les trois lauréats tunisiens du Prix Orange de l’Entrepreneur Social (POESAM). Et ce, parmi les six entrepreneurs finalistes. Cette année, l’appel à candidatures recueillait 185 dossiers de haute qualité. Ces candidatures proviennent de tout le territoire, malgré un contexte sanitaire difficile.

Ainsi, ces projets innovants basés sur les TIC illustrent tout à fait le potentiel des télécommunications dans le développement du pays. En effet, ils permettent d’améliorer les conditions de vie des populations. Et ce, dans des domaines aussi variés que l’éducation, la santé, l’agriculture, l’énergie, le transport, l’artisanat ou encore les services. Les trois lauréats sont donc qualifiés pour participer à la grande finale internationale. Ils seront en compétition avec ceux des autres pays d’Afrique et du Moyen-Orient dans lesquels le Groupe Orange est présent; soit au total 51 candidats. De ce fait, le Prix Orange de l’Entrepreneur Social présente de nouveaux talents.

A cet égard, la cérémonie se déroulait à la Cité de la Culture. Elle était rehaussée par la présence de Mohamed Fadhel Kraiem, Ministre des Technologies de la Communication. Ce fut également l’occasion de fêter un double anniversaire: les dix ans du POESAM; en même temps que les dix années de responsabilité sociale pour Orange Tunisie!

Car, l’opérateur du numérique responsable lançait, dès décembre 2010, son école du code gratuite et ouverte à tous. A savoir: Orange Developer Center, la première initiative responsable; et qui sera la pierre angulaire de sa stratégie RSE.

Depuis, plusieurs autres initiatives sont venues enrichir et consolider tout le dispositif mis en place pour former et accompagner les jeunes étudiant(e)s et les startuppers. Comme par exemple, tout récemment, Orange Digital Center, un écosystème dédié à l’innovation et l’incubation/accélération technologique.

Prix Orange de l’Entrepreneur Social

Tout d’abord, Salma et Cyrine BEN HAMIDA avec leur projet Lore & Heart (artisanat). C’est une plateforme numérique dédiée à l’artisanat et à son export. Elle regroupe à la fois une marketplace et un concept innovant de pop-up stores digitalisés. Et qui répondent  aux besoins des artisans des zones rurales défavorisées.

Puis, Adel AYARI avec SeekMake (industrie 4.0). Il s’agit d’une plateforme en ligne qui permet de bénéficier des services de machines CNC (impression 3D, fraisage et découpe laser). Elle met en relation les créateurs qui ont besoin de ces services et les propriétaires des machines CNC.

On retrouve également Amor SAHNOUN et Makram ERGUEZ avec Bus Software (transport). Cette nouvelle méthode de transport intelligent se destine aux sociétés de transport public, notamment des pays africains. Elle repose essentiellement sur la billetterie. La startup propose ainsi une solution globale basée sur les TIC et l’IA. Ainsi, une machine connectée de perception embarquée sur bus est couplée à un système d’aide à l’exploitation et à l’information voyageurs. Et ce, pour permettre un meilleur traitement des données. Mais aussi pour répondre à la fois aux besoins d’optimisation des sociétés de transport et aux exigences des usagers.

Parmi les six entrepreneurs finalistes

Ensuite vient Mohamed Makki MAALEJ avec M2M/GWT (industrie 4.0). M2M est spécialisée dans le domaine des services énergétiques. Elle propose une offre complète. Cette offre va du diagnostic énergétique, à l’installation des équipements de télé-relevé. En passant par le stockage de l’information, son analyse et le conseil pour l’optimisation de la consommation énergétique. Cette offre se destine plutôt aux sociétés industrielles et aux collectivités. GWT propose une solution d’irrigation sans fil et intelligente basée sur l’IOT. Cette solution offre également un suivi en temps réel. Et ce via l’envoi de notifications, des paramètres vitaux pour l’agriculture (humidité du sol, besoin en eau, indice UV…).

Et encore Lamia CHOUK avec Ahkili (santé), première helpline psychologique B2C et B2B, en Afrique du Nord, disponible 7j/7. Elle  offre des téléconsultations, par téléphone. Et ce, pour bénéficier d’un service de soutien d’un psychologue qualifié, sans prise de rendez-vous.

Enfin, Taha CABANI avec Unfrauded (assurance). Il propose un logiciel basé sur l’IA pour détecter les fraudes lors de sinistres automobiles. Il permet de faire toute une expertise afin de détecter, à partir des images d’une automobile accidentée, les pièces endommagées. Et ainsi d’évaluer leur coût de réparation; pour pouvoir détecter tout gonflement des frais de réparation.

Composition du jury de présentation des projets

En premier lieu, Mohamed Fadhel Kraiem: Ministre des Technologies de la Communication. Puis:

  • Thierry Millet: Directeur Général Orange Tunisie;
  • Asma Ennaifer: Directrice des Relations Extérieures, RSE et Innovation Orange Tunisie.

Ainsi que de cinq experts de renom de l’écosystème startup:

  • Yehia Houry: Managing Director Flat6Labs Tunisia;
  • Wafa Makhlouf: Executive Director CEED Tunisia;
  • Ali Mnif: CEO Silatech/MAZAM;
  • Amel Saidane: President/Board Member Tunisian Startups /United Nation Economic Commission for Africa;
  • Anis Sahbani: CEO & Founder Enova Robotics.

Et d’autres invités qui sont acteurs dans divers secteurs de l’entrepreneuriat et de la RSE en Tunisie.

Après délibération du jury, les trois lauréats  primés sont:

  • Taha CABANI: 1er prix pour son projet Unfrauded;
  • Lamia CHOUK: 2ème prix, avec Ahkili;
  • Salma et Cyrine BEN HAMIDA: 3ème prix, pour Lore & Heart.

Par conséquent, ils remportent chacun respectivement 15 000DT, 10 000DT et 5 000DT. De plus, ils bénéficieront d’un accompagnement sur mesure par Orange Tunisie. Et notamment dans le cadre de son Programme Innovation à Orange Digital Center (Lac1). En outre, les trois lauréats se qualifient donc pour la grande finale internationale. Ils peuvent espérer remporter l’équivalent de 25 000€, 15 000€ ou 10 000€. Et, pourquoi pas, en sus, les dotations des deux Prix spéciaux de cette année, en l’occurrence: le Prix féminin (l’équivalent de 20 000€); et le Prix 10 ans du POESAM (l’équivalent de 10 000€).

Par ailleurs, ils pourront suivre un programme d’accompagnement de six mois. Des professionnels de la création et du financement de jeunes entreprises assureront le programme. Enfin, notons que la cérémonie de remise des Prix internationaux aura lieu en novembre. Et ce, lors des AfricaCom Awards au Cap (Afrique du Sud).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here