Meknessi: quand les affaires privées deviennent des affaires publiques

Meknessi

A Meknessi la fête de la Femme a été célébrée en organisant un congrès national. Sur… la lutte contre le célibat des hommes… Quant aux difficultés de la région, le chômage, le nombre croissant des divorces à l’échelle nationale, ce sont des questions qui ne les effleurent même pas… 

Cela s’est passé à la municipalité d’El Meknassi (dans le gouvernorat de Sidi Bouzid). Où les habitants hommes de la région ont décidé d’organiser un congrès national dédié à la lutte contre le célibat.

Mais le plus surprenant dans tout cela,  au lieu de faire un état des lieux des difficultés que rencontre la région, au vu des chiffres qu’avance l’INS sur le taux de chômage qui a atteint les 18%,  on préfère débattre de questions secondaires… A priori cela n’inclut malheureusement pas les priorités de la région… 

Ils organisent un débat sur la lutte contre le célibat des hommes, sans savoir que la Tunisie figure au Top10 des pays où le taux de divorce est le plus élevé. De plus, si le divorce est devenu monnaie courante en Tunisie, c’est parce que les gens sont mal mariés.

Rappelons qu’aux dernières statistiques, chaque année  on traite 16 mille affaires de divorce dans les tribunaux tunisiens. A fait remarquer Mme Malika Ouerghi, directrice des Affaires familiales. Au sein du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance. Sur les ondes de Mosaïque fm. Ce qui fait que l’on enregistre  46 affaires de divorce chaque jour.

En clair, au lieu d’aller aux questions essentielles, on préfère discuter sur le sexe des anges. Et comme dit un vieux dicton: « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt. »

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here