INS : une contraction sans précédent du PIB de 21,6%

croissance PIB

Selon l’INS, au deuxième trimestre 2020, le PIB, au prix de l’année précédente, a diminué drastiquement de 21.6 % (-21.6%). Et ce, par rapport au même trimestre de 2019.

Le PIB, au prix de l’année précédente, diminue de 20.4% (-20.4%) par rapport au premier trimestre de 2020.

Sur cette base, l’économie tunisienne s’est contractée de 11.9% (-11.9%) durant le premier semestre de 2020 par rapport au premier semestre de 2019.

« Il y a eu révision du taux de croissance du premier trimestre 2020 de -0.5% à -2.2% actuellement ». Lit-on dans un communiqué de l’INS.

L’activité industrielle manufacturière a enregistré au cours du deuxième trimestre 2020 une forte contraction de 27%, et ce, par rapport à la même période de l’année 2019. Selon l’INS, cette chute s’explique par la contraction de la production dans le secteur du textile, habillement et chaussure (-42%), les matériaux de construction et céramique (-38,4%) et industries électriques et mécaniques (-35,9%), industries chimiques (-3,6%) et les industries agroalimentaires (-3,9%).

Du côté des industries non-manufacturières, au cours du deuxième trimestre de l’année en cours, l’activité a connu une contraction de 20,8% et ce en comparaison de la même période de l’année dernière.

Selon l’INS, cette baisse s’explique par la contraction de la production dans le secteur des mines (-21,5%) et le bâtiment (-42,5%). Par contre, le secteur énergétique (pétrole et gaz) a enregistré une hausse de 4%.

Au deuxième trimestre 2020, le secteur des services marchands a enregistré une baisse de 20,8% et ce en comparaison de la même période de l’année 2019. Les plus fortes baisse de l’activité ont été enregistrées dans le secteur hôtelier et de la restauration (-77,5%) dues notamment à la fermeture de l’espace aérien, des cafés et restaurants au cours des mois d’avril et mai. Le secteur des services au transport a chuté de 51,4%. Dans le secteur des services non marchands, la baisse de l’activité a été de 15,8%.

En revanche, le secteur de l’agriculture et de la pêche est parvenu à se maintenir face à la crise du Covid-19. Il a enregistré une évolution positive de 3,6% au cours du deuxième trimestre 2020.

M.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here