Mabrouk Korchid: « Nécessité de lancer un dialogue national »

Mabrouk Korchid

Mabrouk Korchid, député à l’ARP, a déclaré, à l’issue de sa rencontre avec Hichem Mechichi, qu’il faut préserver le prochain gouvernement de ce qu’il a qualifié de « pièges de l’après-vote de confiance ».

Mabrouk Korchid a appelé le chef de gouvernement désigné à organiser un dialogue national rassembleur. Un dialogue de nature à appuyer l’action gouvernementale. Et que cela  se tiendra sous la supervision du président de la République, des organisations nationales et des partis politiques. A l’instar du dialogue de 2013, et ce, afin d’éviter au gouvernement d’éventuels problèmes, a-t-il expliqué.

« Il est impératif de lancer un dialogue national sur le système de gouvernance. Ainsi que le développement et la situation critique des institutions publiques. Loin du parlement et du gouvernement », a-t-il souligné.

Korchid a, par ailleurs, proposé la formation d’un gouvernement de compétences politiques non partisanes et non un gouvernement de technocrates. Estimant que le prochain gouvernement aura besoin d’un appui politique.

« Il ne faut pas, à ce stade, qu’il soit un cabinet de partis politiques pour mettre un terme aux tiraillements « , a-t-il affirmé.

S’agissant du chef de gouvernement désigné, Korchid a estimé qu’il est « sur la bonne voie dans la mesure où Mechichi fait partie de l’administration tunisienne et est  donc bien informé sur les problèmes actuels ».

Le chef de gouvernement désigné a eu, ce mercredi, une série d’entretiens avec des députés hors groupes. Dans le cadre des concertations autour de la formation du prochain gouvernement.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here