Transition énergétique : sept projets pilotes pour sept communes afin d’obtenir le label ACTE 

transition énergétique Tunisie

Sept projets pilotes seront réalisés dans sept communes en Tunisie. Ils bénéficieront de l’appui de l’Agence Nationale de Maîtrise de l’Énergie (ANME). Et ce, pour l’obtention du label énergétique « ACTE »; déclinaison du label « European Energy Award (EEA) ».

Ainsi, la phase pilote, d’une durée de 18 mois, implique sept communes. Ce sont: Bizerte, Douz, Hammam-Lif, Kairouan, Médenine, Nabeul et Sfax. C’est ce qu’indique l’Alliance des Communes pour la Transition Énergétique (ACTE).

Tout d’abord, le premier projet consiste à installer, dans la Commune de Bizerte, trois mini-centrales solaires. Et ce, au niveau des bâtiments de la commune. Ainsi que la réalisation de deux études de faisabilité pour les deux installations photovoltaïques reliées au réseau moyenne-tension.

Puis, concernant la Commune de Douz, le projet porte sur l’aménagement d’environ 10 km de pistes cyclables et des parkings à vélos. Et ce, pour favoriser des modes de déplacements doux.

Ensuite, dans la Commune de Hammam-Lif, le projet prévoit le remplacement de 380 points lumineux au sodium par des lampes à LED. De même que la mise en place d’un système de télégestion de l’éclairage.

Quant à la commune de Kairouan, elle bénéficiera de l’élaboration  d’une étude stratégique. Et ce, pour la mise en place d’une gare multimodale combinant divers moyens de transport.

Au sud, dans la Commune de Médenine, le projet pilote porte sur la construction d’un bâtiment à haute efficacité énergétique. Et ce, pour l’arrondissement n°4 de la commune.

Alors que dans la Commune de Nabeul, au Cap Bon, il s’agit d’améliorer le parc automobile de la commune. A travers l’acquisition de deux engins électriques de collecte des déchets. En plus d’une voiture électrique fonctionnant grâce à l’énergie photovoltaïque.

A Sfax, les travaux prévus consistent à mettre en place un système d’information géographique (SIG) à quatre couches. Il touche notamment les bâtiments de la commune. Le projet pilote prévoit également, la mise en place d’un cadastre solaire du patrimoine et des terrains de la commune.

En effet, cette cartographie vise à exposer le potentiel solaire de la commune de Sfax. Et ce, pour la promotion de l’usage de l’énergie solaire sur ce territoire. Il vise aussi, à optimiser les circuits de collecte des déchets et du réseau d’éclairage public.

Par ailleurs, ces projets sont soutenus par: la Caisse des Prêts et de Soutien des Collectivités Locales (CPSCL); le Centre de Formation et d’Aide à la Décentralisation (CFAD); et le Ministère des Affaires Locales. L’initiative revient au programme « Alliance des Communes pour la Transition Énergétique » (ACTE) financé par la coopération Suisse (SECO).

Car ce programme soutient les communes tunisiennes en tant qu’acteurs de la transition énergétique nationale.
Son objectif est de les aider à mettre en œuvre leurs stratégies énergétiques locales. Et ce, pour la maîtrise de l’énergie et le développement des énergies renouvelables à ‘échelle de leurs territoires.

Enfin, ces communes ont été choisies suite à un appel à projets pour offrir la solution optimale qui répond aux besoins spécifiques de chacune des sept communes.

Sachant que la Tunisie envisage de réduire de 30% la demande d’énergie en 2030. Elle prévoit aussi, une réduction de 41% de l’intensité carbone en 2030 par rapport à 2010. Et un taux de pénétration des énergies renouvelables de 30%, au même horizon de 2030.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here