Energies renouvelables : la Tunisie et l’Inde veulent renforcer leur partenariat

énergies renouvelables

Une rencontre a eu lieu vendredi entre le ministre de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, Mongi Marzouk avec l’ambassadeur de l’Inde à Tunis, Puneet Kundal. Le ministre a affirmé lors de la rencontre la volonté de la Tunisie d’élargir la coopération entre les deux pays. Et ce, dans le domaine des énergies renouvelables. L’Inde ayant fait des progrès significatifs en la matière.

Le ministre a souligné l’intention de la Tunisie de lancer de grands projets dans les énergies renouvelables photovoltaïque et éolienne. Il appelle aussi l’Inde à participer à ces projets surtout qu’elle dispose de l’expertise nécessaire dans ce domaine.

De son côté, l’ambassadeur de l’Inde à Tunis s’est félicité des relations tuniso-indiennes. Ainsi que des valeurs communes entre les deux pays et de la volonté de son pays d’élargir sa coopération avec la Tunisie.

Il a évoqué, à cette occasion, Alliance Solaire Internationale (ASI). Une initiative conjointe de la France et de l’Inde. Lancée lors de la COP 21. Et ce, aux fins d’un effort inédit en faveur de l’énergie solaire.

Et d’ajouter la volonté de l’Inde de modifier le cadre de cette initiative. Pour permettre à la Tunisie d’y adhérer. Faisant savoir que ASI comprend 121 pays situés géographiquement dans la région équatoriale.

Nouvelles perspectives de coopération

Parmi les sujets évoqués, à cette occasion, la société tuniso-indienne des engrais (TIFERT). En raison des problèmes sociaux que connaît cette dernière.

Le ministre a, en outre, affirmé que le gouvernement actuel s’est engagé, depuis sa formation, à travailler pour résoudre certains problèmes. Et mettre fin aux grèves jusqu’à l’avènement de la crise de Covid-19.

« Le gouvernement est déterminé à faire tous les efforts. Et ce, pour assurer l’approvisionnement de la société en phosphate, l’assainissement du climat social et le développement de sa structure financière pour pouvoir développer son activité ». A encore précisé Marzouk.

Les deux responsables ont, également, examiné les nouvelles perspectives de coopération. En particulier, dans les domaines de la fabrication de panneaux solaires. Et la transformation du gypse et du sable silicieux en Tunisie ainsi que dans le domaine de l’efficacité énergétique dans lequel l’Inde a acquis une expérience pionnière grâce à la société indienne « SECO » pour les services énergétiques.

Au final, l’ambassadeur de l’Inde a invité le ministre de l’Energie à participer aux colloques de l’Alliance solaire internationale. Celle-ci aspire à produire un billion de GW d’électricité solaire.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here