SOTETEL : le coronavirus fait baisser le chiffre d’affaires à l’export de 45,7%

Sotetel

La Société Tunisienne d’Entreprises de Télécommunications (SOTETEL) vient de publier ses indicateurs d’activité relatifs au premier trimestre 2020.

Les indicateurs d’activité du 1er trimestre 2020 de la SOTETEL font ressortir des produits d’exploitation de 6344k DT, en baisse de 46,5% par rapport au premier trimestre 2019 expliquée par un ralentissement de l’activité locale et à l’export pour plusieurs raisons.

Il s’agit des difficultés d’approvisionnement, notamment pour la fourniture importée destinée aux projets (câbles en fibre optiques et accessoires de raccordement). La société a enregistré un ralentissement du rythme des commandes et le report de certaines opérations par ses clients.

A cause du confinement au mois de mars 2020, la SOTETEL n’a pas pu clôturer des projets entamés. Et ce, avec un quasi-arrêt des activités de ses partenaires et fournisseurs. La baisse des revenus s’explique aussi par des contraintes de déplacement des équipes de production entre les régions.

Ralentissement de l’activité de la succursale à Malte

Au premier trimestre, le chiffre d’affaires à l’export atteint 358 kDT. Soit une baisse de 45,7% par rapport au premier trimestre 2019. Le chiffre d’affaires de la SOTETEL a été impacté par un ralentissement de l’activité de sa succursale à Malte pour des raisons liées à la pandémie du Coronavirus.

Les charges d’exploitation de la société ont atteint 7833 kDT, en baisse de 32,1% par rapport au premier trimestre 2019. En effet, les achats consommés atteignent 3189 kDT, en baisse de 55,7% par rapport au premier trimestre 2019, améliorant ainsi le ratio de marge brute qui passe de 39,3% en 2019 à 49,7% en 2020.

Les charges du personnel ont augmenté de 11% par rapport à la même période de 2019 pour atteindre 3667 kDT. Ceci s’explique, selon la SOTETEL, par l’application des accords d’augmentation des salaires entre la Centrale syndicale et le Gouvernement. La charge de personnel demeure fixe avec une faible marge de manœuvre pour sa réduction malgré la baisse de plan de charge en période de crise.

Les autres charges d’exploitation ont atteint de 976 kDT. Soit une baisse 5,2% par rapport 2019.

Le EBITDA (-1488 kDT) est en régression par rapport au premier trimestre 2019, expliquée essentiellement par la forte baisse des revenus.

M.T

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here