Covid-19-Slim Tlatli: « Accélérer la digitalisation de l’économie »

Slim Tlatli L'Economiste Maghrébin

Résister à cette pandémie du Covid-19 soit, mais par quels moyens?

S’en sortir après la crise du Covid-19, c’est possible. Il est clair que  les experts comme Hakim Ben Hammouda, Elyès Jouini, Abderrazak Zouari et Khalil Ben Cherif ont des réponses  à cette question. Une initiative novatrice du think tank Econ4Tunisia a permis de lancer un débat par visio-conférence entre ces experts.   Ces derniers préconisent que pour atténuer les effets économiques et sociaux de cette crise, il s’agit de relancer l’économie par un plan d’un montant de 10 milliards de dinars, soit 4 fois le montant prévu.

Slim Tlatli, ancien ministre du Tourisme, livre son analyse.  Il estime qu’avec un tel montant le plan serait audacieux. Ceci entraînerait inéluctablement un surendettement. Ce qui ne serait pas un problème si on sait concevoir un vrai plan de relance. Il permettra une réelle relance de notre économie qui sera mise sur une trajectoire de croissance durable.

Selon Slim Tlatli, cette crise peut devenir un catalyseur. Et ce dans le but de réinventer un nouveau modèle de développement avec l’instauration de nouvelle politiques publiques audacieuses et innovantes.

En outre, il met l’accent sur l’importance à investir ces montants inédits dans un plan où il s’agira surtout d’éviter de répéter ce qui se faisait depuis des décennies. Cela serait suicidaire et mènerait à la faillite. De ce fait, il prévient de na pas : « Construire les mêmes types d’hôpitaux, les mêmes écoles. Avec ce nouveau plan il s’agit de préparer l’avenir en investissant dans des domaines nouveaux, inexplorés jusque là. Voici quelques exemples juste à titre d’illustration.

Slim Tlatli: « Préparer l’avenir »


Concernant le domaine de la santé, optez pour la télémédecine, la médecine ambulatoire, la digitalisation. Il faut détruire le mur qui existe entre le secteur privé et le secteur public et concevoir un PPP. Ce qui permettra d’optimiser les moyens, de revoir le financement de la santé et de la prise en charge des maladies. Celle-ci n’a pas été mise à jour depuis 20 ans. Ce qu’il préconise est celui de réfléchir à une couverture sociale plus efficace par l’instauration d’un revenu universel de base et d’une couverture sociale universelle.


De même pour le domaine de l’éducation : l’enseignement à distance permettrait à mon avis plus d’égalité des chances et d’équité. 


Il conclut: « Accélérer la digitalisation de l’économie et notamment des services administratifs. Et ce avec la mise en place de  toutes les réformes qui demeurent urgentes à mettre en oeuvre. Celles concernant les entreprises publiques, les caisses sociales, le système de compensation etc ».

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here