Vers la création d’une usine de traitement du gaz naturel à Tataouine

Gaz naturel Tatatouine
Photo : EPPM

L’Entreprise tunisienne des activités pétrolières (ETAP) et EPPM (Engineering Procurement & Project Management), active dans le domaine pétrolier et énergétique, signaient mercredi un contrat pour la création d’une usine de traitement du gaz naturel à Tataouine.

En effet, la nouvelle usine aura pour mission de traiter le gaz naturel provenant du champ Nawara situé au Sud tunisien.

Ainsi, cette nouvelle usine se compose de trois unités. Une unité produira du gaz propane. Le réseau de distribution domestique à Tataouine le pompera.

Une deuxième unité se chargera de la mise en bouteille du gaz butane.

Une dernière unité transformera le gaz liquide pour être transporté en camions.

Le contrat a été signé en présence de Mohamed Ali Khlil et Hafedh Daoued, respectivement PDG de l’ETAP et d’EPPM.

Le projet impliquera plusieurs ingénieurs tunisiens. Notons que l’entreprise chinoise JEREH, partenaire de EPPM contribuera à l’élaboration des études ainsi que le transfert des technologies nécessaires.

Pour rappel, l’entreprise EPPM emploie environ 500 ingénieurs tunisiens et réalise des projets dans 12 pays à travers le monde.

L’ETAP assure la commercialisation, entre autres, du gaz naturel, pour son propre compte et pour le compte de l’Etat. Et ce, aux meilleures conditions possibles.

Dans le cadre de l’approvisionnement du pays en matière d’hydrocarbures, l’ETAP procède à la cession de pétrole brut & GPL à la STIR et du gaz tunisien à la STEG. Ainsi, à fin septembre 2019, la vente de gaz naturel à la STEG atteignait 473 567TEP et 7 325TM de gaz pseudo-liquide.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here