Le PDL refuse toute prise de contact avec Ennahdha

PDL

Le parti destourien libre PDL revient sur les déclarations de certains dirigeants du mouvement Ennahdha. Et ce, pour l’avoir exclu quant à la prochaine composition gouvernementale.

Le Parti Destourien Libre exprimait, jeudi, ses vives réprobations « vis-à-vis des tentatives du « Mouvement des Frères ». En référence au mouvement Ennahdha de faire croire à l’opinion publique, qu’il a choisi volontairement d’exclure le PDL du cercle des négociations sur la formation du gouvernement ».

Le parti refuse tout rapprochement avec Ennahdha

De ce fait, le PDL estime que les déclarations de certains dirigeants du mouvement Ennahdha sont considérées comme des contre-vérités visant à induire en erreur l’opinion publique.

Selon le communiqué, « chacun sait que c’est bien le PDL qui refuse catégoriquement toute prise de contact ou négociation ou rapprochement quel que soit sa forme avec ce mouvement ».

En outre, le PDL dénonce fermement les tentatives des Frères musulmans de tromper l’opinion publique. Ils affirment qu’ils ont choisi, entre autres, d’exclure le parti destourien libre de ses négociations sur la formation du gouvernement.

Alors que tout le monde sait que le parti refuse catégoriquement tout contact, négociation avec les Frères musulmans.

Selon le PDL, le mouvement Ennahdha est organiquement lié aux organisations et aux personnalités liées aux crimes terroristes dans le monde.

Abir Moussi appelle à l’ouverture des dossiers d’assassinats politiques

Par ailleurs, Abir Moussi rappelle que la commission juridique du parti a déjà déposé plusieurs plaintes contre les Frères musulmans. Par ailleurs, elle s’est engagée à poursuivre la lutte. Elle s’acharne à découvrir les faits et ouvrir les dossiers des assassinats politiques. Mais aussi de tous les massacres des soldats et des sécuritaires  durant la troïka.
En outre, le parti réitère son attachement à jouer un rôle central au sein du Parlement. Et ce, afin de préserver les acquis de l’État et les piliers du système républicain.

Rappelons que le porte-parole du mouvement « Ennahda« , Imed Khémiri, indiquait mercredi que le mouvement entamera une série de concertations à l’issue de la réunion du Conseil de la Choura, prévue samedi et dimanche.

Selon lui, le Conseil de la Choura se penchera sur la définition des lignes et choix politiques du parti. Khémiri a fait savoir, également, que le mouvement avait mené de nombreux contacts de sensibilisation. Il établira d’autres contacts avec toutes les composantes de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP). A l’exception des formations politiques « Au cœur de la Tunisie » et du Parti destourien libre (PDL).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here