Aleca : Hamma Hammami promet un « no deal » avec l’UE

Hamma Hammami

Le candidat du Front populaire Hamma Hammami se déplaçait jeudi dans le gouvernement de Sousse. Et ce, dans le cadre de sa campagne électorale pour la présidentielle de 2019.

Ainsi, Hamma Hammami souligne son intention de suspendre les négociations avec l’Union européenne sur l’accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).

De même, il déclare qu’il ménera une campagne diplomatique pour réclamer la suppression de la dette tunisienne.

Par ailleurs, Hamma Hammami s’engage aussi à répondre aux attentes et préoccupations des Tunisiens. Et à lutter contre la corruption et la spéculation.

En outre, le candidat du Front est parti à la rencontre directe des habitants de Sousse. Il appelle à défendre la souveraineté de la Tunisie, à protéger sa richesse. Il se propose de faire annuler tous les accords et les conventions portant atteinte au pays.

A Rejiche (Mahdia) Hamma Hammami appelait, lors d’un meeting populaire, à donner sa chance à l’opposition d’accéder au pouvoir.

« Le peuple tunisien doit être le maître des richesses du pays et ne doit pas être soumis aux convoitises des parties étrangères qui ont mis la main sur le pays et pillé ses ressources, aidés en cela par les corrompus », relève Hammami.

Enfin, lors d’un meeting électoral au centre de la ville de Ksar Hellal, Hamma Hammami déclare que la première action qu’il entreprendra, s’il remporte la présidentielle, sera la nationalisation des richesses du pays.

Il a, aussi, souligné l’importance de renforcer les relations avec l’Algérie, d’intervenir efficacement afin de résoudre le problème en Libye et de rétablir les relations diplomatiques avec la Syrie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here