Une intelligence artificielle détecte la maladie d’Alzheimer six ans avant l’apparition des symptômes

intelligence artificielle L'Economiste Maghrébin
Source : Alex Mit/Shutterstock

La recherche s’intéresse de plus en plus à la maladie d’Alzheimer, mais se heurte toujours à une difficulté majeure. Si la maladie est actuellement bien connue, son diagnostic est jusqu’à présent tardif même pour les médecins les plus expérimentés. Dans ce cas bien précis, la technologie est d’une grande aide via l’intelligence artificielle. Elle  pourrait aider à détecter plus précocement la maladie.

Il s’agit en effet d’une intelligence artificielle qui prédirait la maladie plusieurs années avant l’apparition des premiers symptômes. Ceci par le biais d’un algorithme d’apprentissage en profondeur.

Le prototype a été conçu par une équipe de chercheurs du département de radiologie et d’imagerie biomédicale de l’Université de San Francisco. Il permettra de détecter la maladie par le biais de l’imagerie médicale.

Pour ce faire les scientifiques ont utilisé une base de données contenant pas moins 2000 de clichés de PET scan (tomographies par émission de positrons) pour réaliser cet apprentissage. Ces clichés permettant de déterminer les niveaux de glucose dans les cellules cérébrales. Ces derniers sont bas lorsque les cellules sont atteintes par la maladie.

L’intelligence artificielle au secours des alzheimers

L’intelligence artificielle ainsi conçue, a gardé en mémoire les aspects caractéristiques de la maladie. Notamment ceux imperceptibles à  « l’œil nu ».  Forte de cette mémoire visuelle, cette intelligence a la capacité de détecter la maladie 75.8 mois. Soit plus de six ans avant l’apparition des symptômes permettant un diagnostic clinique.

Selon Jae Ho Sohn, qui a dirigé le projet, « l’une des difficultés avec la maladie d’Alzheimer est qu’au temps où tous les symptômes cliniques se manifestent et qu’il devient possible de poser un diagnostic définitif, trop de neurones sont morts, et les dégâts sont souvent irréversibles. »

Compte tenu du fait que le traitement de la maladie d’Alzheimer vise à ralentir l’aggravation des symptômes, cette technologie optimise sensiblement ses résultats.

La technologie n’en est qu’à ses prémices, mais elle offre un réel espoir d’une meilleure prise en charge de la maladie.

Au stade actuel , l’intelligence artificielle agit là ou l’homme montre ses limites. Serait-elle en passe de poser les premières bases de la médecine du futur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here