Slim Khalbous interpelle les futurs ingénieurs informaticiens

OIT - l'économiste maghrébin
des futurs ingénieurs lors de la visite de H. Abbassi au campus universitaire de Tunis le 20 janvier

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a adressé deux conseils aux futurs ingénieurs informaticiens désireux de quitter la Tunisie. Il s’est adressé à ces  futurs ingénieurs, lors de l’ouverture de la 13ème édition du forum annuel de l’Ecole nationale des sciences de l’informatique de la Manouba.

Le ministre a indiqué que le désir de migration chez les futurs ingénieurs informaticiens ne doit pas être décrié. Pour lui, il s’agit d’un désir de mobilité, légitime et compréhensible. C’est aussi la volonté de découvrir ce qui se passe sous d’autres cieux et de faire une expérience d’études.

Cependant, le ministre a adressé deux conseils aux futurs ingénieurs informaticiens. En premier lieu, il ne leur recommande de partir que dans le cas où il s’agit d’une opportunité unique. Celle qui peut réellement apporter une grande valeur au parcours d’un ingénieur. Si ce n’est  pas le cas, le mieux serait de se lancer dans une expérience entrepreneuriale en Tunisie.

En deuxième lieu, le ministre a conseillé aux ingénieurs en informatique de conserver un lien permanent avec la Tunisie, en cas de migration. « Demandez-vous ce que vous pourrez faire pour le pays, en partenariat, en partage d’opportunités, en possibilité d’investissement, de coopération », lance-t-il. En conclusion, le ministre a estimé que le départ définitif et sans perspective est néfaste.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here