Ibrahim Debbache : les énergies renouvelables seront une alternative optimale

Ibrahim Debache AHK Tunisie

Une délégation de représentants d’entreprises allemandes du secteur de l’énergie photovoltaïque et de l’énergie solaire thermodynamique (CSP) effectue une visite en  Tunisie, du 25 au 27 septembre 2018. 

Dans ce cadre l’AHK Tunis (Chambre tuniso-allemande de l’Industrie et du commerce) a organisé, en coopération avec RENAC et avec le soutien du ministère fédéral de l’Economie et de l’énergie, un séminaire d’experts.

Lors de ce séminaire, le président de l’AHK, Ibrahim Debbache a mis en évidence l’intérêt de ces énergies pour l’économie tunisienne.

Il a rappelé dans ce contexte le coût exorbitant de l’importation par la Tunisie, des combustibles comme le pétrole et le gaz. Un coût qui contribue largement au déficit de la balance commerciale. Par conséquent, les énergies renouvelables seront une alternative optimale, tant sur le plan économique qu’écologique.

L’expertise allemande en matière d’énergies renouvelables

Les représentants allemands ont exposé leurs savoir-faire en matière d’énergies renouvelables. Étaient aussi présents, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani, l’Ambassadeur de l’Allemagne en Tunisie Dr. Andreas Reinicke et plusieurs dirigeants des entreprises du secteur en Tunisie.

De son côté, l’ambassadeur de l’Allemagne en Tunisie a exprimé son optimisme. L’avenir du secteur énergétique en Tunisie est assuré par son orientation vers les énergies renouvelables. « L’expérience allemande dans ce secteur peut être bénéfique pour la Tunisie. On a commis des erreurs que vous pouvez éviter », a-t-il affirmé.

Et d’ajouter: « Il ne faut pas oublier non plus l’effet positif sur l’emploi. Les installations photovoltaïques et CSP offrent de nouvelles opportunités et possibilités de créer des emplois ».

De même, le ministre de l’Industrie et des PME, Slim Feriani a mis en valeur l’importance du renforcement de la sécurité énergétique et l’amélioration de la compétitivité économique de la Tunisie. M. Feriani a affirmé que la Tunisie a besoin de réduire le coût de l’énergie et d’instaurer l’équité énergétique entre les régions, à travers le développement des énergies renouvelables.

En outre, il a ajouté : »Ce sont des défis que nous lançons. Notre objectif est d’arriver à produire 30% de notre consommation énergétique en 2030 sous forme d’énergies renouvelables. Nous pouvons y arriver ». Et de conclure sur une note optimiste: « La Tunisie peut devenir un hub entre l’Afrique et l’Europe. Il faut juste qu’on mette de côté nos divergences et qu’on s’unisse pour faire émerger notre économie. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here