Ahmed El Karm : la nouvelle circulaire de change est révolutionnaire

Ahmed-El-Karm-certificat responsable Bureau de Change

Lors de la cérémonie de remise des Certificats “Responsable Bureau de Change”, M.  Ahmed El Karm , président de l’Association professionnelle tunisienne des banques et des établissements financiers (APTBEF), et président du Conseil d’administration de l’Académie des Banques et  des Finances (AFB) a fait un discours affirmant sa joie  d’assister à cette manifestation qu’il considère très importante parce qu’elle constitue le point de démarrage d’un programme très important, touchant les aspects de change.

Ahmed El Karm : les banques vont soutenir les nouveaux “responsables Bureau de Change”

“Vous savez que le change est d’une importance capitale pour nous les banquiers. C’est un domaine d’intervention primordial, il est aussi très important pour l’économie nationale car il permet de gérer convenablement les devises d’un pays pour pouvoir alimenter la balance courante et trouver les recettes pour faire face à nos besoins d’importations et autres. La Banque centrale de Tunisie et le ministère des Finances ont pris des mesures que je considère révolutionnaires en ce sens que des personnes physiques qui ne sont pas des banquiers sont à présent autorisées à s’adonner à l’activité de change et la réglementation qui a été mise en place permet effectivement que l’activité soit agréée par la Banque centrale pour assurer et garantir la crédibilité et le sérieux de ce métier très délicat et très sensible.

Ainsi, le fonctionnement du change se fera en conformité avec les cours du change pour s’assurer que toutes les opérations se déroulent convenablement et régulièrement. J’incite les banques à soutenir ces bureaux de change en leur fournissant les devises nécessaires au besoin et en prenant en charge les excédents en devises tout en leur procurant les moyens et le soutien nécessaires pour développer leurs outils informatiques afin que ces nouveaux bureaux de change soient efficaces, a-t-il dit lors de son allocution.

M. Ahmed El Karm n’a pas manqué de saluer le travail de l’Académie des Banques et des Finances “qui appartient à notre association, informe-t-il, et qui a développé un cycle de formations suivi par plus d’une trentaine de personnes dont la plupart ont réussi à obtenir le diplôme et nous considérons que ces cadres sont dorénavant aptes intellectuellement et professionnellement à assurer leurs fonctions convenablement et nous banquiers devons leur faire confiance, les appuyer et les outiller” .

“Notre ambition en tant que banque est que cette brèche qui a été ouverte ne s’arrête pas à ce niveau-là. Nous souhaitons que les opérations de change se libéralisent et nous savons que le gouvernement a un programme en la matière. Nous voudrions que chaque Tunisien puisse détenir un compte en devises et que l’opération de change se libéralise d’une manière organisée” .

“Il faut que la situation se débloque et que les devises qui s’échangent au niveau du marché parallèle  rejoignent et intègrent le système bancaire grâce à une organisation comme les bureaux de change qui constituent une sécurité pour le citoyen  lui permettant de faire en toute sécurité ses opérations de change”, a-t-il poursuivi.

En conclusion il déclare :” Donc permettez moi de remercier tous les collègues qui ont réussi à avoir le diplôme et  leur souhaiter la bonne réussite. Je veux qu’ils soient convaincus que toutes les banques sont à leur disposition pour les soutenir et les appuyer et leur donner tout le soutien nécessaire.

Par

Publié le 09/08/2018 à 14:08

Leave a Reply

L'Economiste Maghrébin & L'Economiste Maghrébin by L'Economiste Maghrébin

Send this to a friend