Mehdi Jomaa parle d’une « abstention sanction »

Mehdi Jomâa L'Economiste Maghrébin

On parle de plus en plus d’un record historique du taux d’abstention chez les jeunes, selon certains observateurs comme Mourakiboun. Jamais les élections municipales n’ont attiré si peu de monde, en particulier les jeunes, contrairement aux premières élections de 2011, suivi des élections législatives et présidentielle de 2014.

Le phénomène des jeunes qui boycottent les élections. Voilà qu’à son tour, Mehdi Jomâa, fondateur du parti Al Badil Ettounsi évoque une abstention sanction. 

Joint par téléphone Rim Ben Hassen la présidente de l’organisation jeune du parti Al Badil Ettounsi a mis l’accent sur l’importance de rétablir la confiance avec les jeunes et de créer une transition générationnelle. Et ce sont ces jeunes qui sont capables d’innover et d’apporter un sang neuf contrairement aux partis politiques du « main stream ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here