Discours de Y.Chahed à l’ARP : qu’en pensent les députés?

credit - L'Economiste Maghrébin

C’est à l’ARP que le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, a prononcé son discours lors de la plénière consacrée à la lutte contre la corruption.

Qu’en pensent les députés ?

Pour Oussema Sghaier, député du mouvement Ennahdha, il est important de connaître la stratégie du Chef du gouvernement dans sa lutte contre la corruption. Youssef Chahed ne fait pas mystère du fait qu’il s’agit d’une véritable guerre avec tous les risques que cela comporte. D’où l’importance d’une forte cohésion de l’opinion publique dans cette démarche.

Et de poursuivre : »Cela dit, j’aurais aimé une approche plus transversale de cette lutte contre la corruption, qu’elle soit en somme dirigée  contre tous les corrompus. Cela dit, nous soutenons la démarche du Chef du gouvernement. Pour mettre fin à la corruption, nous devons renforcer notre arsenal juridique d’où l’importance du projet de loi relatif à l’enrichissement illicite, qui sera prochainement débattu à l’ARP ».

Zied Lakhdhar, député du Front populaire,  a fait savoir de son côté, que « seuls les grand barons de la contrebande ont été épinglés. Or cette dernière n’est qu’une forme de la corruption. Et qu’en est-il des malversations dans l’adjudication de marchés publics, des financements occultes des partis et autres joyeuseries ? « , s’est-il interrogé.  Ce sont les vraies questions auxquelles le Chef du gouvernement devrait répondre ».

Jalel Ghedira, député du parti Nidaa Tounes, a  pour sa part estimé que « ce discours est réconfortant. Le ton assuré et confiant du Chef du gouvernement va donner de l’espoir à l’opinion publique qui n’en demande pas moins.   Youssef Chahed doit cependant faire face à de puissants lobbies qui essaient de mettre un frein au rouleau compresseur  qu’il a actionné. Le cas  de Jarreya en est un exemple patent. Soit dit en passant, ce dernier n’appartient pas à notre parti. Il est non seulement accusé d’avoir mis en place un réseau de corruption ayant des ramifications à l’étranger mais, également, d’atteinte à la sûreté de l’Etat ».

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here