Après les stents, c’est au tour des produits anesthésiants

Produits anesthésiants L'Economiste Maghrébin

Le scandale de l’affaire des stents périmés a éclaboussé le monde médical tunisien. Cela fait quelques jours qu’une enquête a été ouverte… Et voilà qu’un autre scandale éclate et concerne cette fois-ci les produits anesthésiants périmés.

C’est ce qu’a affirmé Ahmed Rahmouni, président de l’Observatoire tunisien pour l’indépendance de la magistrature, via un post, précisant que les institutions juridictionnelles ont repris le dossier.

Il a également déclaré que plusieurs médecins, mais aussi des institutions médicales dans les secteurs public et privé, seraient impliqués dans cette affaire.

M. Rahmouni a évoqué à cette occasion le cas d’une petite fille qui vient de décéder, il y a deux jours, lors d’une opération aux yeux, et ce, à cause d’un produit anesthésiant périmé.

Un tel laxisme, et le mot est bien faible, dans le secteur médical, que ce soit en cardiologie ou encore en ophtalmologie est inadmissible. Il y va de la santé des patients qui malheureusement paient le prix fort des dérives des malversations et de la corruption qui gangrènent à leur tour le corps médical.

Article précédentChafik Sarsar : «Les Municipales n’auront pas lieu le 26 mars 2017»
Article suivantAttijari Bank classée première selon les ratios prudentiels
Nadia Dejoui
Nadia Dejoui, travaille depuis plus de 3 ans comme journaliste politique à l’Economiste maghrébin. Diplômée de l’ESJ-Paris-Tunis ( 2012), elle a acquis de l'expérience comme journaliste free-lance pour plusieurs sites d'actualité comme Webdo , Tunisie Numérique, Direct info et Mena-Post. Elle est passionnée par l’écriture créative et la gastronomie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here