Les discussions autour du projet de réconciliation entrent dans une nouvelle phase

Réconciliation nationale L'Economiste Maghrébin

Qu’on parle de réconciliation économique, financière ou encore nationale, les questions de justice transitionnelle et du projet de loi relatif à la réconciliation n’en finissent pas de faire l’objet de discussions et de débats. Voilà qu’à leur tour, les représentants des partis au pouvoir se sont réunis hier, le 5 mai, au siège de Nidaa Tounes.

C’est ainsi que Rached Ghannouchi, Noureddine Bhiri, du mouvement Ennahdha, Walid Sfar et Riadh Mouakher du parti Afek Tounes, Slim Riahi, du parti l’Union patriotique libre ( UPL ), et pour Nidaa Tounes, Faouzi Elloumi, Ridha Belhadj et Hafedh Caïd Essebsi se sont retrouvés pour une rencontre qui s’est inscrite dans le cadre notamment du projet de loi relatif à la réconciliation économique et financière.

« Il est question d’accélérer la présentation du projet devant la commission de la législation générale ». C’est ce qui a été indiqué à l’issue de la réunion.

Par ailleurs, Ridha Belhaj, président du bureau politique de Nidaa Tounes, a fait savoir que les représentants des quatre partis de la coalition ont manifesté leur soutien quant au principe de la réconciliation nationale, et que cela ne peut se réaliser qu’à travers le respect du processus de la justice transitionnelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here