ADSL social : une connexion internet pour chaque famille tunisienne !

Connexion internet

Un des plus grands fans de ce rendez-vous annuel, Noomen El Fehri, n’a pas manqué de participer à la cinquième édition de DroidCon. Le ministre des TIC a, par la même occasion, fait un speech qui a enflammé la salle.

Focus.

D’après Noomen El Fehri, nous vivons dans une période de transition qui va nous mener vers une nouvelle économie. »L’ économie digitale n’est plus l’ économie virtuelle. Au XXIème siècle, l’ économie digitale est l’ économie réelle. La Tunisie doit compter sur ses jeunes pour construire son futur », explique le ministre. Avant de continuer: « Moi et mes collègues [à l’administration tunisienne, NDLR] vivons encore au XXème siècle. »

Et de poursuivre: « Nous faisons de notre mieux pour écouter les jeunes développeurs, mais nos oreilles sont encore réglées sur la fréquence du XXème siècle, elles ont du mal à se mettre sur la même longueur d’onde. Quant à nos lois, il s’agit de lois du XIXème siècle. Nous devons les changer. Ce sera mon objectif personnel de le faire, et ce, afin de permettre aux développeurs de monnayer leurs idées et leurs talents. »

M-Dev

Le ministre a également évoqué le projet M-Dev dont la mission est d’aider les jeunes Tunisiens à maîtriser le développement des applications mobiles afin de leur donner une chance dans cette nouvelle économie.  Le programme M-Dev, destiné à 8 000 participants, a suscité l’intérêt d’un très grand nombre de jeunes. De fait, 27 000 personnes ont déposé leurs dossiers pour y prendre part.

D’après le ministre, ce projet  connaît un très grand engouement. En effet, sur les 8000 jeunes admis, plus de 7 400 accèdent quotidiennement à la plateforme M-Dev pour suivre la formation! Le ministre n’a pas omis de préciser que 50% des personnes sélectionnées sont des femmes.

Et si les résultats de ce programme sont satisfaisants, le ministre a promis que les prochaines sessions du programme M-Dev seront ouvertes à un nombre bien plus important de participants.

ADSL social

Mais pour que cet effort soit fructueux, internet ne doit pas rester un luxe. C’est pourquoi, l’administration travaille actuellement sur un projet d’ADSL social qui va permettre de connecter toutes les écoles d’ici la fin de l’année 2016 et tous les foyers d’ici la fin de l’année 2020.

En ce qui concerne l’éducation, Noomen El Fehri a indiqué que toutes les écoles seront complètement numérisées avant la fin de 2020. Le ministre a tenu à préciser qu’il ne s’agit pas uniquement d’utiliser les tablettes ou les ordinateurs dans les classes. Tout le programme scolaire sera revu afin de l’adapter aux nouvelles technologies.

Après avoir rassuré les jeunes développeurs sur la liberté d’expression qui sera toujours garantie sur internet, le ministre des Tics a indiqué qu’il travaille, en coopération avec la Banque Mondiale, afin d’adapter nos lois en fonction de la nouvelle économie numérique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here