Tunisie : La BTS attend les demandeurs de financement désespérément

Riadh Hanchi, directeur de contrôle de gestion et de la communication au sein de la Banque tunisienne de solidarité (BTS), a affirmé, lors de son intervention, dans le cadre de la Rencontre annuelle avec les directeurs des écoles des ingénieurs que le monde de l’entrepreneuriat passe par un paradoxe.

D’après Riadh Hanchi, le nombre de chômeurs parmi les diplômés de l’enseignement supérieur ne cesse de croître et d’autre part, le nombre des diplômés de l’enseignement supérieur qui déposent des demandes de prêt auprès de la banque est en deçà des objectifs de la banque, regrette-t-il.

Le directeur a indiqué que la BTS est capable de financer au-delà du nombre des dossiers qu’elle a reçus et prévoit ainsi de financer 5000 projets. En 2015, l’objectif était de financer 3000 projets. Cependant le nombre de demandes reçues est de loin inférieur à celui escompté. Dans le même cadre, il a lancé un appel aux médias et aux structures concernées pour mieux faire connaître les opportunités que la BTS offre. « Il faut sensibiliser les jeunes au fait qu’ils ne doivent pas attendre le recrutement au sein de la Fonction publique et devraient sauter le pas et lancer une idée de projet » recommande-t-il.

Expliquant le paradoxe entre le grand nombre de chômeurs et le faible nombre de demandes de financement de projets, le directeur a estimé que  le diplômé de l’enseignement supérieur rechigne à se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat de peur d’un éventuel échec, ignorant qu’il pourrait avoir en lui de grandes capacités qui ont juste besoin d’assistance et du coup de pouce que la BTS est prête à offrir pour s’exprimer et transformer une idée de projet en success story.

Sur un autre volet, le directeur a indiqué qu’une convention entre la BTS et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, représenté par l’Université de Tunis, a été mise en œuvre. Cette convention portera sur le développement de la sensibilité entrepreneuriale chez les étudiants à travers des cours. Des comités conjoints ont été mis en place pour élaborer une stratégie en vue du renforcement de l’entrepreneuriat chez les étudiants et les diplômés de l’enseignement supérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here