Tunisie : L’interdiction des sacs en plastique en débat à l’ARP

Les sacs en plastique, véritable fléau pour l’environnement, sont l’une des premières sources de pollution. Leur fabrication  nécessite l’utilisation de produits pétroliers, de l’énergie, de l’eau, et émet des gaz à effet de serre, considérés responsables du réchauffement climatique.

Face à ce véritable fléau, un projet de loi relatif à l’interdiction des sacs en plastique a été déposé à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Une initiative lancée par plusieurs associations et organisations dans le but d’obtenir leur bannissement mais aussi pour migrer vers une économie verte.

Quelles seraient les retombées économiques et sociales de cette migration ? Tel est le débat qui a eu lieu hier lors de l’audition du ministre de l’Environnement, Néjib Derouiche, à l’ARP.

5000 employés sont préposés à la fabrication des sacs en plastique. Pour éviter les licenciements en cascade en cas d’interdiction,  la solution, selon le ministre,  réside dans l’aide à apporter à ces usines pour qu’elles puissent migrer vers une industrie verte.

Il ajoute : “L’interdiction devra  être progressive afin de donner le temps aux usines d’adapter leur procédé de fabrication. Nous sommes  cependant pour l’interdiction totale de certains types de sacs en plastique” et d’ailleurs, le ministère a soumis  un projet de loi relatif à l’interdiction des sacs en plastique à usage unique.

Myriam Boujbel, députée El Horra, affirme quant à elle que : “ Les sacs biodégradables coûtent cher et le citoyen devra dans ce cas acheter son sac”.

De son côté,  Taieb Madani, député de Nida Tounes, a rappelé qu’en Allemagne, par exemple, les plastiques ne sont pas interdits. Par contre, la France a déjà approuvé l’interdiction des sacs en plastique à utilisation unique. L’entrée en vigueur est prévue pour  le 1er juillet 2016.

Une étude allemande, publiée dans la revue britannique “Nature”, montre que la pollution atmosphérique qui est responsable du réchauffement climatique, tue plus de 3 millions de personnes chaque année et que ce nombre peut doubler d’ici à 2050.

Enfin, il faut savoir qu’un sac en plastique qui est produit en une seconde, est utilisé pendant 20 min et se dégrade en 400 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here