Ebola : un test diagnostique rapide validé par l’OMS

Les efforts de la communauté internationale pour la lutte contre l’épidémie d’ Ebola vont de succès en succès. En effet, un kit de dépistage rapide du virus Ebola a été approuvé par l’OMS, renforçant les moyens mis en place pour combattre cette épidémie qui a fait pas moins de 10 000 morts en Afrique de l’Ouest.

Le dispositif baptisé ReEBOV antigen Rapid Test Kit a été déclaré éligible par l’OMS pour être utilisé comme moyen pour diagnostiquer  la maladie d’ Ebola dans les pays touchés par l’épidémie. Le kit de dépistage en question a été conçu par la société Corgenix Medical Corporation, en collaboration avec l’Université Tulane (Nouvelle Orléans) et les sociétés Autoimmune Technologies et Zalgen Labs.

La technique habituelle de détection de la maladie repose essentiellement sur la mise en évidence de l’acide nucléique (matériel génétique) du virus. Ce moyen de diagnostiquer la présence du virus est certes plus précis, seulement sa réalisation est complexe. Elle nécessite également des moyens coûteux : laboratoires bien équipés et personnel formé à cet effet. En outre, le temps nécessaire pour établir le diagnostic peut varier entre 12 et 24 heures.

Le ReEBOV antigen Rapid Test Kit fournit des résultats en 15 minutes, le diagnostic étant basé sur la détection d’une protéine plutôt que l’acide nucléique du virus. En comparaison des techniques « classiques » de diagnostic, ce nouveau kit de dépistage est en mesure d’identifier correctement environ 92% des patients infectés par le virus d’ Ebola et d’éliminer le diagnostic chez 85% des personnes non infectées par le virus.

Il s’agit d’une nouvelle mesure très utile dans le contexte bien particulier de l’épidémie d’ Ebola, marqué par l’urgence. Le test est certes moins précis que les techniques « classiques », mais il permet de détecter la maladie en peu de temps et son utilisation est adaptée aux moyens locaux de lutte contre la maladie. Le ReEBOV antigen Rapid Test Kit pourrait, en effet, être utilisé dans les établissements de santé de base, voire des unités mobiles d’intervention.

Pour garantir un diagnostic précis, en cas de positivité, le test de confirmation sera réalisé par le biais de la détection du matériel génétique du virus.

Avec des moyens d’intervention plus rapides, des traitements de plus en plus efficaces pourrons-nous espérer la fin de l’épidémie d’ Ebola avant 2016 ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here