Tunis : l‘Observatoire Chahed met en garde contre le report des élections

Bureau d'inscription aux élections à Tunis

« Si les présidentielles sont reportées, les conséquences seront désastreuses », indique Leila Bahria, présidente de l’Observatoire Chahed à leconomistemaghrebin.com.

Bien avant la proposition du report des présidentielles faite par le leader de Nidaa Tounes, Béji Caïd Essebsi, l’Observatoire Chahed a déjà mis en garde l’Assemblée nationale constituante contre le report des élections et a appelé les députés à achever rapidement la rédaction de la loi électorale, déclare Leila Bahria.

Pourquoi  ? À cette question Mme Bahria avance deux raisons : la première est que ce serait anticonstitutionnel : «  Reporter les élections est une entorse à la Constitution. Il est inconcevable de transgresser la nouvelle constitution tunisienne quelques mois après son adoption», s’indigne-t-elle.

La deuxième raison tient au contexte actuel du pays, Mme Bahria estime que la période transitoire a assez duré : «  Le pays ne supportera pas ce report des élections, ce qui pourrait causer des désastres sur le plan économique, sécuritaire et social ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here