La CDC signe deux contrats de financement de programmes d’accélération destinés aux start-up et TPE

Deux contrats de financement des programmes inscrits dans le cadre du projet Femmes et accélération pour les start-up et TPE (FAST) ont été signés mercredi 28 septembre 2022 entre la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et les structures “Yunus Social Business Tunisia ” (Impact Partner) et “Actia Engineering Services”.

“Ces deux programmes ont été retenus dans le cadre du troisième et dernier appel à projets “FAST”. Ils ont pour objectif de renforcer les liens entre les start-up/TPE/PME et les entreprises de taille intermédiaire et grandes entreprises”. C’est ce qu’indique, ce jeudi, la CDC.

Il s’agit également d’inciter les grands groupes à s’engager davantage dans le soutien à l’écosystème entrepreneurial. Et ce, en collaborant avec des start-up, TPE et PME; tout en agissant en faveur de l’innovation.

La directrice générale de la CDC, Nejia Gharbi, estime que ces programmes sont importants pour les start-up. Et ce, dans la mesure où ils leur offrent l’opportunité d’intégrer le marché.

Pour les grands groupes, ils permettent en effet un transfert de technologies et un partage des expertises. Et partant, ils contribuent à l’amélioration de l’image de la société.

A cet égard, notons que c’est l’Agence française de Développement (AFD) qui finance le projet FAST. Sachant que c’est le CDC qui le met en oeuvre, avec l’assistance technique d’Expertise France (Groupe AFD). Il se propose de contribuer au renforcement et à la pérennisation de l’écosystème entrepreneurial en Tunisie.

De son côté, Yunus Social Business Tunisia (Impact Partner) soutient l’entrepreneuriat social à travers des programmes d’accompagnement et de financement. Financé à travers FAST, le programme “MADAR Corporates ” aura ainsi pour objectif de participer au développement de clusters d’innovation sectoriels entre les grands groupes et les start-up, TPE et PME tunisiennes. Et ce, pour faciliter l’innovation collaborative.

Actia Engineering Services vise à accompagner le développement des savoir-faire du groupe en engineering, notamment dans le domaine du logiciel.

Au final, le programme est soutenu dans le cadre de FAST. Il visera à mettre en place un incubateur de co-innovation au sein du siège social d’ACTIA Engineering Service.

Avec TAP

Article précédentSFBT : l’arrêt de livraison du dioxyde de carbone n’affecte pas la brasserie
Article suivantLa BBC supprimera 400 emplois dans le cadre d’un resserrement du financement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here