35ème édition du Festival d’El Jem du 12 juillet au 13 août sous le signe “Retour à El Jem”

Festival El Jem

Tous les mélomanes connaissent les vertus de la musique lorsqu’on est bercé par les symphonies de Strauss, Verdi et bien d’autres… Une fois n’est pas coutume, la 35ème édition du Festival international de musique symphonique d’El Jem se tient  du 12 juillet au 13 août. Et ce, dans le prestigieux cadre de l’amphithéâtre romain, avec pour thème “Retour à El Jem”.  

Au programme: un mix entre la musique classique, le jazz et l’opéra. Un vrai mélange des genres pour une programmation haute en couleur. Et offrant à l’appréciation du grand public des talents hors du commun. 

Ce sont donc les musiciens de l’Orchestre symphonique tunisien qui donneront le coup d’envoi de cette édition, le 12 juillet. 

En outre, quatre participations tunisiennes marqueront cette édition. De même que cinq autres internationales dont la balade musicale autrichienne avec l’Orchestre du bal de l’Opéra de Vienne le 6 août. Ainsi que le Concerto italiano de l’opéra italien le 10 août. 

Par ailleurs, cette édition se veut être différente des autres. Et ce, après deux années d’absence due à la crise sanitaire. C’est ce que fait savoir Ramzi Jenayah, président de l’Association du Festival International d’El Jem. Et ce, lors de la conférence de presse tenue aujourd’hui à Tunis. 

Une forte participation tunisienne

En effet, la participation tunisienne est fortement présente lors de cette édition. Tout cela pour dire que le classique commence à prendre racine à tous les âges en Tunisie. Car l’intérêt d’aujourd’hui est d’inciter les jeunes, à commencer par les enfants, à connaître le monde de la musique classique, qui au fil des siècles demeure présent. Sachant que cet univers adoucit les mœurs et donne une autre dimension de sensibilité dans la société. 

De plus, l’idée de cette édition consiste à promouvoir la région de Mahdia et le tourisme à la fois local et culturel. Et pourquoi pas faire du festival d’El Jem un pivot de rencontres entre les musiciens du monde. Il n’y a pas mieux pour abriter la musique classique que cet endroit. 

D’ailleurs, les intervenants mettent l’accent sur l’importance de la formation dans l’art de jouer la musique, qu’elle soit baroque ou autre. Et ce, à travers des masterclass de tout âge. Car peu importe l’âge qu’on a, il suffit d’avoir le talent. Qui sait, un talent tunisien peut cacher un Andrea Bocelli ou un Pavarotti… 

Et pour finir en beauté et célébrer le 13 août, la fête de la Femme tunisienne, il y aura un hommage aux femmes tunisiennes. Et ce, lors de la soirée de clôture du Festival, le 13  août 2022. Avec la participation de Rihab Sghaier, cheffe de chœur de la Chorale Angham by UIB et Ensemble Reflektor (Allemagne), en collaboration avec Tunisia 88. 

Notons que la Fondation Arts & Culture by UIB est le mécène de la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d’El Jem

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here