La Fondation fédérale Allemande pour les PME en visite de travail en mai

La Fondation fédérale allemande pour les PME (The German Mittelstand BVMV) projette l’organisation d’une visite de travail en Tunisie. Et ce, au profit de plusieurs entreprises allemandes installées en Tunisie, durant le mois de mai 2022. Objectif: étudier les opportunités d’investissement en Tunisie. C’est ce qui ressort d’un communiqué du ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines.

L’annonce de cette décision se faisait lors d’une séance de travail, mercredi, au siège de la Fondation allemande, en Allemagne. Et ce, en présence de la ministre de l’Industrie, des mines et de l’énergie Neila Nouira Gongi. En marge de sa participation à la 8ème session du Dialogue de Berlin sur la transition énergétique (tenu les 29 et 30 mars 2022). Les PME y étaient mises à l’honneur.
La ministre a exprimé, à cette occasion, la volonté de la Tunisie de faciliter l’implantation des sociétés allemandes actives dans les différents domaines. Notamment dans la filière de composants automobiles.
La rencontre fut également l’occasion d’examiner les moyens de renforcement de la coopération entre les deux pays. Notamment durant cette conjoncture de la guerre russo-ukrainienne.
Mme Gongi a présidé, par ailleurs, les travaux d’un colloque à distance. Il s’intitulait: « L’avenir des filières industrielles et les technologies modernes ». Et ce, en présence de sociétés allemandes et tunisiennes. Elle a mis l’accent sur la disponibilité des compétences humaines en Tunisie et les opportunités d’investissement. Et ce, dans des secteurs porteurs, dont les énergies renouvelables et les technologies de pointe.
Elle a, par ailleurs, passé en revue le programme national de production d’électricité via les énergies renouvelables. Ainsi que les moyens à mobiliser pour développer l’utilisation de ces énergies. Surtout dans les domaines de la mobilité électrique et de l’hydrogène vert.
La directrice exécutive de l’Agence allemande de la coopération internationale (GIZ), Ingrid Gabriella Hoven, indiquait, de son côté, que la GIZ est prête à lancer de nouveaux programmes d’accompagnement technique au profit des femmes tunisiennes. Et ce, lors d’une rencontre sur « Le rôle de la femme dans la transition vers les énergies alternatives ».
                                                                                                                 Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here