Le taux d’accès des femmes aux postes de décision a évolué à 37% contre 25,7% en 2016

« Le taux d’accès des femmes aux postes de décision en Tunisie a évolué à 37% contre 25,7% en 2016 », a fait savoir, mardi, Amel Haj Moussa, ministre de la Famille, de la femme, de l’enfance et des séniors.

Dans une déclaration aux médias en marge du congrès arabe organisé en Tunisie à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits des femmes, la ministre a souligné que la femme tunisienne a réalisé d’importants acquis dans plusieurs domaines, notamment sur le plan politique.

Par ailleurs, la ministre a indiqué que sur le plan social, il devient  aujourd’hui nécessaire de renforcer l’égalité entre les deux sexes. Et ce, de manière à garantir un meilleur partage des rôles sociaux dans les espaces privés et publics. La mise en application des lois en vigueur nécessite l’adhésion de tous. Et ce, pour parvenir au changement des mentalités et des pratiques sociales.

Elle a, en outre, mis l’accent sur l’importance de renforcer l’autonomisation économique des femmes. Seulement 6 à 7% des femmes sont actuellement détentrices de projets agricoles. Alors que la main-d’œuvre féminine dans le secteur agricole représente environ les trois quarts.

A cette occasion, Amel Haj Moussa a annoncé le lancement du programme « Raïdet ». Il s’agit d’un programme  pour l’autonomisation économique, le leadership et l’investissement selon le genre social.

« En effet, l’égalité effective entre l’homme et la femme ne peut être réalisée sans l’autonomisation économique des femmes et la garantie de leur droit à l’accès aux financements et à la technologie pour faciliter l’écoulement de leurs produits sur les marchés national et international », a-t-elle dit. Appelant à l’élaboration d’une stratégie arabe commune dans ce domaine.

Des représentants d’institutions financières et d’organisations régionales et internationales prennent part à ce congrès. Le congrès  se poursuit pendant trois jours. Il vise à échanger les expériences. Et ce, afin de garantir l’autonomisation économique et sociale de la femme arabe et renforcer son rôle dans la réalisation des objectifs de développement durable.

                                                                                                                  Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here