La digitalisation en Afrique du Nord au cœur des préoccupations de l’ecosystème entrepreneurial

conférence sur la digitalisation au service de la relance économique en Afrique du Nord 2022

Lors d’une conférence organisée par CEED Tunisie et Meta sur «La digitalisation au service de la relance économique en Afrique du Nord 2022 » tenue, aujourd’hui, à Tunis, les participants ont souligné l’importance de fédérer les efforts des différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial. Afin d’accélérer la transformation digitale dans la région.

L’entrepreneur et consultant digital marocain, Nasser Kettatni, a considéré que d’ici deux ou trois ans, le PIB mondial sera à 25% digital. « Par conséquent, nous n’avons plus d’autre choix que de mettre en place les mécanismes nécessaires pour la digitalisation », a-t-il ajouté.

En outre, il appelé à l’établissement d’un partenariat public-privé, afin d’intensifier les formations dans ce domaine.

Selon lui, les autorités publiques, les entreprises, les startups, les universités et les différents acteurs de l’écosystème entrepreneurial doivent collaborer pour asseoir une économie numérique en Afrique du Nord.

« Avec la pandémie de Covid-19, il y a eu une certaine prise de conscience de la nécessité de se concentrer sur le digital. Cependant, peu d’actions publiques ont été prises dans ce sens », a-t-il déploré.

Par ailleurs, le directeur du développement commercial chez One Tech Bussiness Solutions, Atef Loukil,  a estimé que la transformation digitale est restée « timide » dans la région de l’Afrique du Nord. En regrettant le manque d’investissements dans ce secteur, alors qu’il existe un énorme potentiel à exploiter.

« En Tunisie, il n’existe pas un soutien pour l’investissement en matière de technologies numériques, tout au long  de ces années. Nous commençons donc à avoir des dettes techniques, ce qui est de nature à compromettre la digitalisation dans le pays », a-t-il déclaré.

Selon lui, certains freins empêchent, aujourd’hui, cette transformation dans la région, comme la résistance au changement numérique, la peur de la cyber-sécurité et le manque de compétences digitales.

Concernant le manque de compétences dans ce domaine, le responsable des industries de services de la région MENA, chez Meta, Joachim Marciano a rappelé que le géant américain a lancé, depuis quelques temps, l’initiative « LoveLocal ». Cette dernière, vise à “promouvoir les PME de la région Mena et les aider à relancer leurs activités dans un contexte marqué par la pandémie de la Covid-19”.

Il a également précisé que ce programme destiné à informer et éduquer les PME à la transformation digitale. En soulignant que plus de 40 webinaires dans les trois langues (arabe, français et anglais) ont été diffusés gratuitement, sur les plateformes de Meta (Facebook et Instagram).  « 100 mille entrepreneurs de la région sont connectés à ces plateformes», a-t-il dit.

D’après le président de CEED Tunisie, Hichem Elloumi, cette conférence, à laquelle participent 250 PME, offre l’occasion d’initier « un cadre de sensibilisation à la digitalisation, en tant que levier de la relance et du développement économique ».

Il est à noter que CEED Tunisie est une organisation non gouvernementale, créé en 2014, qui accompagne les entrepreneurs dans le développement de leurs entreprises dans les marchés émergents. Elle œuvre à accélérer la croissance des entreprises et de promouvoir une culture entrepreneuriale dans la société.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here