Kaïs Saïed: il existe des lignes rouges dans nos discussions avec le FMI

Kaïs Saïed

Le chef de l’Etat, Kaïs Saïed a indiqué, jeudi au palais de Carthage, qu’il s’était accordé avec la Cheffe du Gouvernement, Najla Bouden sur l’existence “de lignes rouges dans les discussions avec le FMI“.

Kaïs Saïed a souligné la nécessité de soutenir les personnes vulnérables qui ne devraient pas être fragilisées davantage.

En outre, le chef de l’État a affirmé que toutes les mesures nécessaires pour mettre fin aux pratiques de monopole et de spéculation seront prises. Qualifiant de criminels ceux qui tentent de mettre la main sur les moyens de subsistance des Tunisiens.

 Par ailleurs, le président de la République s’est encore engagé à d’agir avec fermeté contre les spéculateurs. Et ce, non seulement à travers la saisie des marchandises, mais également par des peines privatives de liberté.

Projet de décret relatif à la sécurité des produits industriels

Il a affirmé que plusieurs personnes au ministère du Commerce et de développement des exportations manœuvrent contre la volonté de la ministre du Commerce. Tout en affirmant qu’il existe un seul Etat et que la ministre est la seule responsable. De plus, il a évoqué, à ce propos, la possibilité de les poursuivre en justice.

Le Chef de l’Etat a également souligné l’importance du projet de décret relatif à la sécurité des produits industriels soumis au Conseil des ministres. Il a estimé que l’industrie nationale doit se conformer aux normes.

M. Saïed a enfin, annoncé : « Nous œuvrerons au cours de la prochaine période à assurer les financements nécessaires pour la reprise des activités des petites et moyennes entreprises (PME) ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here