Conflit Palestino-Israélien : des personnalités tunisiennes lancent un appel à un cessez-le-feu

Palestine

Face au conflit Palestino-israélien qui demeure au statu quo, hommes et femmes de lettres, des arts, des sciences, de la culture et des médias, ont lancé une pétition appelant à la condamnation ferme des  crimes organisés par Israël.

Face au conflit Palestino-Israélien, hommes, femmes des médias lancent une pétition, vous trouverez ci dessous le contenu de la pétition

1-Constatons avec consternation, quIsraël use, encore une fois, sous couvert de légitime défense, des armes et d’une force brutale, injustifiée et disproportionnée en méconnaissance des règles les plus élémentaires du droit international humanitaire et des droits de l’homme ;

2-Condamnons fermement les actes de destruction délibérée et systématique des biens civils, des habitations, des équipements collectifs et installations publiques causant des centaines de blessés, plus d’une centaine de morts parmi lesquels des enfants et des femmes

3-Considérons que ces actes perpétrés contre les civils constituent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité au sens du Statut de Rome de la Cour pénale internationale « CPI  »

4-Exprimons notre  profonde indignation à l’égard de la politique israélienne de colonisation des territoires palestiniens occupés, dont notamment la volonté des autorités d’occupation israéliennes de déloger de force les propriétaires palestiniens du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est en vue d’y implanter des colons israéliens et ce, en méconnaissance totale des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies relatives à l’illégalité internationale, spécifiquement la Résolution 2334 (2016) selon laquelle le Conseil :

« Réaffirme que la création par Israël de colonies de peuplement dans le Territoire palestinien occupé depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, n’a aucun fondement en droit et constitue une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la réalisation de la solution des deux États et à l’instauration d’une paix globale, juste et durable ;
Exige de nouveau d’Israël qu’il arrête immédiatement et complètement toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et respecte pleinement toutes les obligations juridiques qui lui incombent à cet égard »

5-Rappelons que la Cour internationale de Justice (CIJ), dans son avis consultatif du 9 juillet 2004 « Conséquences juridiques de 1’édification d’un mur dans le territoire palestinien occupé », a réaffirmé que :« les colonies de peuplement installées par Israël dans le territoire palestinien occupé (y compris Jérusalem-Est) l’ont été en méconnaissance du droit international » et que « la construction [d’un mur], s’ajoutant aux mesures prises antérieurement, dresse ainsi un obstacle grave à l’exercice par le peuple palestinien de son droit à l’autodétermination et viole de ce fait l’obligation incombant à Israël de respecter ce droit » :

Dénonciation de la politique ségrégationniste dIsraël

6-Dénonçons la politique ségrégationniste dIsraël à l’égard des Palestiniens d’Israël, relégués au statut de citoyens de seconde zone par la délégation au statut de citoyens de seconde zone par  de la Cour constitutionnelle, Con etc.. loi du 19 juillet 2018, Israël, État-nation du peuple juif, et subissant aujourd’hui les attaques des suprématistes israéliens. Cette politique viole la Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale du 21 décembre 1965 et la Convention internationale sur l’élimination et la répression du crime d’apartheid du 30 novembre 1973 ;

La politique de violation continue du droit international

7-Affirmonque la politique de violation continue du droit international par la puissance occupante des territoires palestiniens range Israël dans la catégorie des « États voyous » et que les perspectives d’une solution négociée à l’édification de deux États en Palestine devient de plus en plus difficile à réaliser ;

8-Dénonçons l’impunité dont jouit Israël du fait du soutien inconditionnel dont il bénéficie de la part des administrations américaines successives et de l’absence de sanctions de la part de l’Union européenne, faisant ainsi du peuple palestinien la victime innocente de cette impunité, largement tributaire de la mauvaise conscience européenne provoquée par le génocide hitlérien,

9-Exprimons notre solidarité au peuple palestinien dans son juste combat pour l’autodétermination et rendons hommage aux victimes innocentes tombées sous la puissance de feu de la force occupante.

10-Appelons à la cessation immédiate et sans condition de l’agression israélienne sur Gaza ;

11-Exhortons les instances internationales compétentes (Conseil de sécurité, Assemblée générale, Conseil des droits de l’homme, CPI,) à exercer leurs prérogatives respectives pour faire cesser l’agression et prendre toutes les mesures coercitives qui s’imposent.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here