Mounir Ksiksi démis de la présidence de la CNLCT

Mounir Ksiksi

La révocation de Mounir Ksiksi, de son poste de président de la Commission nationale de lutte contre le Terrorisme (CNLCT) est diffusée dans le dernier numéro du JORT, paru le 07 mai, en application d’un décret gouvernemental en date du 5 mai courant.

Mounir Ksiksi, ancien Commandant de la Garde nationale, âgé de 57 ans, a occupé ces fonctions pour seulement quelques mois. Sa nomination a eu lieu le 10 septembre 2020. Il était alors conseiller auprès du chef de gouvernement Elyes Fakhfakh pour les questions sécuritaires.

Selon le site de la Commission Nationale de Lutte contre le Terrorisme, cette structure gouvernementale « a été créée auprès du Premier ministère conformément à l’article 66 de la loi organique n° 2015-26 du 7 août 2015, relative à la lutte contre le terrorisme et la répression du blanchiment d’argent ».

Ainsi, la présidence du Gouvernement assure le secrétariat permanent de cette commission. Elle se compose de 19 membres représentant diverses institutions. Il s’agit de ministères et structures nationales associées à la lutte contre le terrorisme.

Par ailleurs, un représentant du Gouvernement dirige la commission. Un représentant du ministère de la Justice a la responsabilité de le suppléer.

 

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here