Scandale des déchets italiens : un nouveau mandat de dépôt

déchets

Le nombre de personnes arrêtées dans l’affaire d’importation des déchets italiens est passé à 8. Et ce,  après la décision du tribunal de première instance de Sousse d’émettre un mandat de dépôt contre l’avocat de la société importatrice des déchets « Soreplast ». Son Chef d’accusation est la  » Création d’entente dans le but de porter atteinte aux personnes et aux biens, faux et usage de faux et importation illégales de déchets dangereux». C’est ce qu’a indiqué vendredi le porte-parole officiel du tribunal de première instance de Sousse Jaber Ghenimi.

D’ailleurs, le juge d’instruction a auditionné l’avocat en question. L’avocat  est le frère du propriétaire de la société. Le juge d’instruction  a décidé de le transférer à la prison de Messadine. Le juge a, également, auditionné mardi 23 février, et émis un mandat de dépôt contre un transitaire en douane, portant, le nombre de personnes arrêtées dans cette affaire à 8, dont un ancien ministre de l’Environnement et un nombre de directeurs. 16 personnes ont comparu devant le tribunal, en état de liberté. L’affaire des déchets italiens a fait couler beaucoup d’encre.

En effet, l’enquête est toujours en cours, a rapporté à l’Agence TAP Jaber Ghenim. Il ajoute  que la justice a libéré un ancien directeur général de l’ANGED et un ingénieur. Concernant la présence de déchets dans le port de Sousse, Ghenimi a précisé que les Constats et les réquisitions ont été achevés, et le dossier a été transféré au chargé des litiges de l’Etat. Ce dernier veillera à la réexpédition des déchets.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here