Open Sigma: La santé passe en tête des priorités des Tunisiens avec 52%

santé

La Tunisie en chiffres, politique, social, économique, tels sont les thèmes abordés par Sigma Conseil. Quels sont les diagnostics des symptômes, 10 ans après le 14 janvier ?

Sur le plan politique, à propos des intentions de vote des élections législatives, et si les élections auront lieu demain ? Une chose est sûre. Le PDL qui se hisse au premier rang dans le classement avec 41% suivi d’Ennahdha avec 15%.

Quant à la 3ème et 4ème positions, elles sont accordées respectivement à Al Karama et à Qalb Tounes, avec 2.8% et 2.7%. Mais le plus surprenant, c’est que 68,7% des sondés se sont abstenus de répondre. Alors qu’il y a un an de cela, l’abstention de vote était de l’ordre de  25% des Tunisiens, soit ceux qui n’ont pas l’intention de voter lors des prochaines élections. Plus encore en 2019, ils étaient à 69%. Et 4% seulement des Tunisiens font confiance aux partis politiques.

Le volet politique et l’intention de vote

Si les élections présidentielles avaient eu lieu aujourd’hui, les Tunisiens voteront pour qui ?  Kaïs Saïed, le président de la République arrive en tête avec 19.1 du corps électoral, suivi de Abir Moussi avec 7.4% du corps électoral. En revanche, Safi Saïd arrive à la troisième position avec 6.2% du corps électoral alors que pour les plus faibles intentions de vote, on note Nabil Karoui avec 4.2%, Seifeddine Makhlouf, Moncef Marzouki, Youssef Chahed, Abdellatif El Mekki, Mohamed Abbou, K2rym, Hichem Mechichi.

Toutefois, le nombre d’abstentions est énorme. Selon le sondage, 53,2% des sondés s’abstiennent de voter. Ce qui représente en tout une baisse constante de 40.8% des votants.

Par ailleurs, la question essentielle est de déterminer la priorité des Tunisiens. Quelles sont les priorités sur lesquelles le gouvernement doit agir en 2021 ?

La priorité des Tunisiens s’avère être l’amélioration du secteur de la santé, soit 52%. Suit l’amélioration de la situation économique pour 40%. Quant à la réforme du système éducatif, elle est priorisée pour 37%. La création d’emplois et la lutte contre le chômage sont priorisées pour 36% des Tunisiens. L’ amélioration du pouvoir d’achat, la sécurité, la lutte contre la corruption, la valorisation de l’agriculture, l’amélioration de l’infrastructure, l’instauration de la stabilité politique et enfin l’application de la loi et l’instauration de la justice viennent en dernière position.

Confiance des Tunisiens en les institutions

Comme chaque année, les Tunisiens font confiance en premier lieu à l’armée (89%), en second lieu à la police( 63%) puis à la présidence, suivi des associations et la société civile, les médias, ensuite les Imams et les hommes de religion, l’INLUCC, ainsi que l’administration publique. Et enfin, on note le gouvernement, puis les syndicats et en dernier lieu, les partis politiques et le parlement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here