La Tunisie devrait briguer un second mandat à la tête de l’initiative MENA-OCDE

OCDE Tunisie

« La Tunisie devrait briguer un second mandat, de 2021 à 2025, à la tête de l’initiative MENA-OCDE pour la gouvernance et la compétitivité à l’appui du développement. Et ce, en attendant l’officialisation de cette décision à l’occasion du congrès de l’OCDE prévu en avril prochain ». C’est ce qu’a annoncé un responsable du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Appui à l’investissement.

La décision a été communiquée lors de la participation vendredi, du ministre de l’Économie, des finances et de l’appui à l’investissement Ali Kooli, à la cérémonie d’inauguration du Centre de l’OCDE à Istanbul, par le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Ali Kooli a salué, en vidéo-conférence, la confiance renouvelée en Tunisie soulignant son engagement à poursuivre les efforts. Et ce, en tant que force de proposition d’une part. Et un coordinateur des différentes activités au sein de cette initiative, d’autre part. Pour rappel, la Tunisie a présidé déjà l’initiative entre 2016 et 2020.

Kooli a mis l’accent, également, sur l’importance du rôle que doit jouer le centre de l’OCDE à Istanbul dans la promotion de la coopération entre l’Organisation et les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, ainsi que dans le développement des mécanismes de coopération internationale. Et ce pour aider à définir des solutions adéquates à la crise économique et sociale. Une crise résultant notamment de la pandémie du Covid-19.

Notons que l’initiative MENA-OCDE pour la gouvernance et la compétitivité à l’appui du développement a été créée à la demande des pays MENA en 2005. Elle vise à faciliter la coopération entre l’OCDE et la région MENA. Et ce, en vue de promouvoir des politiques permettant une croissance durable et inclusive.

L’Initiative rassemble les gouvernements des pays MENA et de l’OCDE, la communauté internationale, la société civile et le secteur privé. Elle répond aussi aux besoins régionaux et aux priorités de développement. Y compris l’intégration des femmes et des jeunes par l’emploi et leur participation à l’élaboration des politiques publiques.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here