Okba Dhibi égorgé à Kasserine : la présidence de l’ARP condamne l’acte

Okba Dhibi

La Présidence de l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) a condamné, dimanche soir, l’acte de trahison perpétré par un groupe de terroristes et dont la victime a été le citoyen-martyr Okba Dhibi.

Elle a dénoncé, dans un communiqué, le fait de cibler des citoyens tels que Okba Dhibi. Le communiqué a qualifié ces actes, d’actes lâches visant à déstabiliser le pays.

Okba Dhibi s’est rendu en début d’après-midi à la montagne. Il était accompagné de ses neveux et de ses cousins. Un groupe de terroristes les a interceptés. Les terroristes ont accusé Okba Dhibi d’être un informateur de la police. Le Berger âgé de 30 ans a été égorgé, puis décapité.

La présidence de l’ARP a par ailleurs renouvelé sa confiance dans les forces militaires et sécuritaires. Elle a souligné leur capacité à mettre fin au terrorisme et à protéger le pays et les citoyens.

Elle a appelé toutes les forces politiques et le peuple à « s’unir contre le terrorisme en tant qu’ennemi commun ».

Dimanche après-midi, 20 décembre 2020, des terroristes ont décapité le berger Okba Ben Abdeldayem Dhibi. Cet acte a eu lieu dans la zone de Slatniya de la délégation de Hassi El Frid à Kasserine.

Moghsen Dali, chargé de l’information et de la communication au Tribunal de Première instance de Tunis, a déclaré à TAP, que le pôle judiciaire anti-terrorisme s’est saisi de l’enquête.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here