Floyd: la protestation contre le racisme et la brutalité policière devient globale

Black-Lives-Matter-racisme-

Les manifestations suite à la mort de George Floyd enflamment le monde. Partout, les manifestants demandent justice. Tout en appelant à stopper la brutalité policière et le racisme. De la Nouvelle-Zélande jusqu’en Iran, le monde s’embrase.

Avec le slogan « Black lives Matter », des milliers de manifestants sont descendus dans les rue en Nouvelle-Zélande. Ils ont même dansé le Haka National, une danse de guerre Maori. A leur tour, Londres et Berlin s’enflamment contre le racisme. En Irlande, les manifestants ont bloqué les rues devant l’ambassade américaine. Egalement en Iran, un groupe de manifestants scandaient les slogans « I can’t breathe » ou « Iranian with Blacks ».

En Syrie, sur les murs de la ville de Binnish, des graffiti « No to racism » sont tagués. Ils appellent à « la paix et l’amour » dans le monde. Les Etats-Unis ont connu dernièrement de violents affrontements. Et ce, après les journées de protestations qui ont enflammé tout le pays. Certains Etats ont déployé la garde nationale. D’autres ont instauré un couvre -feu.

Ils sont tous contre la suprématie blanche et le racisme qu’endurent les Afro-américains. Pas seulement aux Etats-Unis, mais partout dans le monde.

« Stop Kill Us », « I can’t breathe », « I am Black, I am Strong », tous ces slogans montrent le ras-le-bol du monde face au racisme. Où certains diktats perdurent.

Et la mort de George Floyd est le drame de trop, l’humiliation de trop.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here