Le WWF s’oppose à la première certification durable d’une pêcherie de thon rouge dans l’Atlantique

WWF tunisie

Le Fonds mondial pour la nature – WWF s’oppose à la certification de durabilité de la première pêcherie de thon rouge de l’Atlantique. Et ce, à la suite d’un processus d’évaluation discutable. Lequel ignorait à plusieurs reprises le statut fragile du stock.

Ainsi, le WWF lance un appel à travers son bureau Afrique du Nord à Tunis. Il demande de « stopper le processus de certification en cours et faire pression sur les gouvernements. Et ce, dans le but d’améliorer les contrôles des pêcheries ainsi que leur traçabilité ».

Pour sa part, Giuseppe Di Carlo, directeur de l’Initiative marine méditerranéenne du WWF apporte des précisions. Il souligne: « En tant que partie prenante impliquée dans la protection et la gestion efficace des stocks de thon rouge, nous avons partagé nos opinions scientifiquement. Elles sont appuyées dans le cadre de la procédure de certification; mais celles-ci ont été sommairement rejetées. »

En outre, le responsable met l’accent sur la nécessité d’une gestion préventive et précautionneuse pour assurer la sauvegarde de cette espèce emblématique.

Les oppositions à la certification sont ouvertes le 1er et 2 juin 2020

De ce fait, le WWF présentera les arguments de cette opposition à la certification actuelle d’une pêcherie de thon rouge.

Le WWF a longtemps averti de la rigueur scientifique que le MSC prétend appliquer. Et ce, pour respecter la durabilité des stocks de poissons. Or, elle est souvent négligée lors des processus de certification. Dans le cas du thon rouge de l’Atlantique Est, une population de thon rouge est passée de largement abondante à fortement surexploitée. Et elle est encore illégalement pêchée. De ce fait, une science rigoureuse et une approche de précaution devraient être considérées.

WWF demande une 2ème évaluation des pêcheries de thon rouge

Dans ce contexte, le WWF a également commandé une deuxième évaluation indépendante des pêcheries de thon rouge. Et ce, par le biais d’un autre CAB accrédité MSC, SAI-Global.

L’évaluation a indiqué que « des problèmes graves ont été identifiés ». Et la pré-évaluation a prédit un échec global pour le principe 1 des normes MSC.

Le WWF estime qu’indépendamment de la taille et du type des pêches, les mesures de conservation et de gestion actuellement en place ne garantissent pas que le thon rouge de l’Atlantique soit capturé ou commercialisé de manière durable.

En outre, M. Di Carlo conclut: « Nous sommes fortement préoccupés par le fait que l’octroi de la certification MSC à la première pêcherie de thon rouge de l’Atlantique enverra un mauvais message aux consommateurs qui font confiance au label. Etant entendu qu’il s’agit d’une preuve de durabilité. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. »

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here