Covid-19 une maladie saisonnière ?

Covid maladie

De nombreuses interrogations tournent autour de la Covid-19. Notamment sur sa relation avec le climat et les températures ambiantes. La question est centrale, car l’évolution de cette maladie est au cœur des débats.

Alors, Covid-19 verra-t-elle sa transmission diminuer avec la hausse des températures ? L’INSERM (institut national de la santé et de la recherche médicale) a fait un tour d’horizon pour tenter d’apporter une réponse à cette question.

Ainsi, les études qui travaillent sur cette question sont nombreuses. D’ailleurs, The Journal of Infectious Diseases en publie une. Elle porte sur quatre des sept types de coronavirus connus pour infecter l’humain. Et qui sont responsables de pathologies respiratoires peu sévères.

L’analyse a étudié la survenue d’infections par ces types de Coronavirus sur une période qui s’est étalée entre 2010 et 2018. Sur cette période, 993 cas d’infections ont été recensés chez les adultes et les enfants. Les nouveaux cas se concentraient sur une période de temps limitée, entre décembre et avril / mai. Ils atteignaient un sommet en janvier / février.

Des épidémies à tout moment de l’année

Par ailleurs, dans une étude publiée dans le journal Science, des scientifiques ont transposé des résultats obtenus par l’analyse de deux types de coronavirus. Et ils concluent que le SARS-CoV-2, agent pathogène du Covid-19, « est en mesure de causer des épidémies à tout moment de l’année. En l’absence de mesures de distanciation sociale ou d’une immunité durable. Mais que l’’automne et l’hiver sont des saisons plus propices à une recrudescence importante du nombre de cas ».

Quant à la relation entre le climat et la transmissibilité du virus, une étude chinoise publiée dans Science of the Total Environment apporte des précisions. Elle montre qu’un degré de plus serait associé à une réduction de 1,5% à 4,6% du nombre de cas quotidiens. Ainsi que de 0.44% à 1.95% du nombre de décès quotidiens. Par ailleurs, 1% d’humidité supplémentaire serait associé à une baisse de 0.51% à 1.19% du nombre de cas par jour.

Si un certain nombre de facteurs suggère qu’un lien entre transmission du SARS-CoV-2 et saisonnalité est très probable. Rien ne doit faire oublier que la transmission de cette nouvelle maladie, interhumaine, ne peut être maîtrisée que par les mesures de prévention actuellement recommandées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here