Wadii Jari : « La suspension du championnat coûtera 60 MD »

Wadii Jari Championnat

Pour le patron de la FTF, une éventuelle suspension définitive du championnat pour cette saison aura un impact très lourd. Notamment sur les 10 mille joueurs, toutes catégories confondues. Mais aussi sur le budget des clubs tunisiens.

A quand la reprise du championnat national de football? Sera-t-elle programmée en parallèle avec le confinement ciblé annoncé par le chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, pour le 4 mai prochain ?

Incertitudes

En effet, apparemment, Wadii Jari, le président de la Fédération tunisienne de football, n’a pas de réponse précise. N’étant pas dans le secret des dieux. Alors que la réponse à cette question dépend de la situation sanitaire du pays.

D’ailleurs, pour preuve, aucun championnat européen n’est à cette heure annoncé. Sauf aux Pays-Bas et pour la Bundesliga, où les joueurs ont  déjà commencé à s’entraîner; et ce, en préparation de la reprise du championnat. C’est dire que le monde entier est encore en mode d’attente.

Ainsi, c’est dans ce contexte que le patron du football tunisien est intervenu, hier jeudi, via la page officielle de la FTF. Il propose des scénarios possibles pour des dates et des mesures de reprise du championnat. A condition, bien entendu, que la reprise soit validée par les autorités de tutelle. Elles-mêmes tributaires des décisions gouvernementales.

Pas de saison blanche

Néanmoins, partant du principe qu’une saison sportive blanche est absolument inconcevable, deux scénarios sont ainsi envisageables.

Tout d’abord, une reprise des entraînements à partir du 4 mai 2020, date du dé-confinement. Suivie d’une reprise des matches fin mai ou début juin.

Ou alors, le report des matchs de championnat jusqu’au mois d’août prochain. Et ce, en cas de non reprise des entraînements à la date du 18 mai. Car, « un match disputé dans le cadre d’un championnat nécessite au moins un mois de préparation physique ». C’est ce que rappelle le président de la FTF.

A cet égard, en cas d’impossibilité d’honorer l’une de ces deux dates, la fin de la saison sera reportée au mois d’août. Et la saison 2020-2021 débutera au mois d’octobre ou novembre.

Ces mesures, indique le président de la FTF, s’appliqueraient en Ligue 2; mais selon un calendrier différent. Ainsi, il prévoit un retour aux entraînements pour la période allant du 11 au 26 mai. Faute de quoi, la saison reprendra au mois d’août.

En outre, pas d’année blanche non plus pour les Ligues amateurs 1 et 2; et ce, par respect à ces clubs. Sachant que ces compétitions ont été annulées partout dans le monde. Alors, « une compétition restreinte sera organisée avec des matches barrages. Les clubs participants seront rémunérés », assure Wadii Jari.

Règles sanitaires drastiques

Pour rappel, la Fédération Tunisienne de Football a communiqué qu’en cas de reprise de la compétition, des règles sanitaires strictes seront à respecter. Notamment: la diminution du nombre de personnes présentes aux entraînements; l’application des tests périodiques contre le Coronavirus; et l’interdiction des entraînements dans les lieux confinés.

Gouffre financier

Soulignons enfin que lors d’une interview accordée à Attassia, hier soir, le patron de la FTF a assuré qu’en cas de suspension définitive de cette saison « les revenus de 10 mille sportifs, qui font vivre en moyenne cinq personnes donc 50 mille personnes, seront directement touchés. Sur l’ensemble de ces joueurs, un dixième peut tenir le coup, les autres ne sont que des salariés dont l’avenir est incertain. Pour la trésorerie des clubs, les  pertes sont estimées à plus de 60 millions de dinars ».

Ces chiffres catastrophiques exhibés par le patron de la FTF ont-ils pour but de mettre la pression sur les autorités de tutelle pour accélérer la reprise du championnat?

Tout porte à le croire…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here