Sabri Bachtobji : « La poursuite du conflit libyen aura des répercussions dangereuses sur la Tunisie »

sabri bachtobji_

La Tunisie a réaffirmé, à l’occasion du 33ème Sommet de l’Union Africaine, sa volonté de rehausser ses relations historiques. Et ce, avec tous les pays du continent africain et à tous les niveaux. Consacrant ainsi, par la voix de Sabri Bachtobji, sa profondeur africaine. Tout en étant consciente de la capacité du continent à relever les défis du développement et à réaliser le progrès.

En effet, le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères, Sabri Bachtobji participait à la séance plénière de la 33ème session de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernements de l’Union Africaine. Notons que le sommet s’est tenu sur le thème: « Faire taire les armes et créer des conditions propices au développement de l’Afrique ».

Ainsi, Bachtobji a estimé que la tenue de ce sommet sur ce thème souligne la conscience et la volonté des dirigeants africains de gérer qualitativement les crises que traversent certains pays africains.

Car, « il est question de résoudre les conflits armés. Il faut contenir l’expansion des zones de tensions dans un cadre afro-africain; basé sur le consensus, la concertation et les solutions pacifiques », souligne M. Bachtobji.

De même, le secrétaire d’Etat a mis l’accent sur l’importance qu’accorde la Tunisie à la résolution de la crise libyenne. Il a fait observer que la poursuite du conflit dans ce pays frère aura des répercussions dangereuses sur la Tunisie et les pays du voisinage. Et ce, aux niveaux sécuritaire, économique et humanitaire.

Notons que les travaux de la 33ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement (Addis Abeba les 9 et 10 février 2020) ont été l’occasion de passer en revue les dossiers concernant la réforme des institutions de l’UA, la mise en place de la zone de libre échange en Afrique, les questions de paix et de sécurité sur le continent et l’élection d’un nouveau président de l’UA pour l’année 2020.

Pour rappel, le président de la République Kaïs Saïed avait chargé Sabri Bachtobji de le représenter au Sommet, à cause d’un malaise de santé.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here