Une femme à la tête du ministère de la Défense : pourquoi pas?

femme - l'économiste maghrebin
La présidente de l'UNFT radhia jerbi

L’Union nationale des femmes tunisiennes (UNFT) aimerait voir des femmes à la tête des ministères régaliens, dans le prochain gouvernement. C’est ce qu’affirme la présidente de l’organisation féministe Radhia Jerbi. Ainsi, elle plaide pour plus d’accès au pouvoir pour la femme tunisienne.

Dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, la présidente de l’organisation féministe affirme, dans le même contexte, que les ministères de souveraineté n’ont rien d’exceptionnel. Et d’affirmer sa confiance dans les capacités de la femme tunisienne à diriger ce type de ministère.

Pour elle, si une femme peut accomplir son rôle à la tête du Ministère des Finances à titre d’exemple, elle peut l’assurer à la tête du ministère de la Défense, ou celui de l’intérieur.

Par ailleurs, Radhia Jerbi considère qu’aucune femme n’a pu accéder à la tête d’un ministère de tutelle. Et d’indiquer que ce fait demeure injustifiable.

De même, l’intervenante regrette le nombre minime de femmes aux postes importants. Et ce, à l’instar des postes de gouverneure, ambassadrice et déléguée.

Pour rappel, l’UNFT a revendiqué à plusieurs reprises la parité dans des postes politiques. D’ailleurs, il s’agit de la même revendication de plusieurs organisations féministes en Tunisie.

En outre, les associations de la société civile sont unanimes quant à la faible représentativités des femmes dans les gouvernements successifs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here