Super Coupe d’Afrique à Doha: possible boycott du Zamalek

Super Coupe d’Afrique

Le club cairote de Zamalek menace de boycotter la Super Coupe d’Afrique qui devra l’opposer à l’Espérance Sportive de Tunis.

La Super Coupe d’Afrique entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Zamalek d’Egypte aura lieu le 14 février 2020 au stade Thani Bin Jassem à Doha, capitale de Qatar. Ainsi a décidé le comité exécutif de la CAF lors d’une réunion tenue, hier jeudi, au Caire.

Ainsi, ce match de gala opposera le club de Beb Souika, détenteur de la Ligue des champions pour la deuxième fois consécutive, au club cairote de Zamalek sacré à son tour champion de  la Coupe des Confédérations.

Quand la politique entre en jeu

Mais c’est sans compter sans les tensions politiques entre le Qatar et l’Egypte. Les relations diplomatiques entre les deux pays, rappelle-t-on, sont rompues depuis 2017.

En effet, depuis quelques années, un conflit politique oppose l’Egypte au Qatar. Les relations entre les deux pays sont depuis au plus bas. D’ailleurs, les formations égyptiennes de handball ne prennent plus part à la Coupe du Monde des Clubs de la discipline qui se déroule chaque année au Qatar.

Or, la Confédération Africaine de Football est liée par un contrat avec le Qatar pour l’organisation de trois éditions de la Super Coupe d’Afrique (2017-2018/2018-2019 et 2019-2020). D’où sa décision de maintenir le match dans ce petit émirat gazier.

Le Niet du patron de Zamalek

Rappelons qu’avant que la décision de la CAF ne soit officielle, Mortadha Mansour, président du club de Zamalek, avait déjà menacé de boycotter cette Super Coupe au cas où le match sera à Doha. « Je n’enverrai pas mon équipe au Qatar. Je ne jouerai pas là-bas même si ça me coûte une relégation en seconde division », a-t-il annoncé samedi aux médias égyptiens.

Quitte à disputer la rencontre chez le club rival, en l’occurrence l’Espérance ? « Un match opposant deux clubs africains ne peut être disputé dans un pays « ennemi » en Asie. Le Zamalek veut disputer le match dans un pays frère et sûr comme la Tunisie », a claironné le patron du club cairote.

En attendant, le conseil d’administration de Zamalek devrait tenir une réunion d’urgence pour examiner la décision du bureau exécutif de la CAF d’organiser le match à Doha.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here