Le bateau voilier Blue Panda accoste en Tunisie

Blue Panda Monastir

Le Blue Panda, le voilier ambassadeur du WWF, arrive aujourd’hui à la Marina de Monastir. Et ce, pour démarrer une campagne de sensibilisation contre la pollution plastique, du 27 au 30 octobre.

En effet, le bateau voilier Blue Panda est en tournée en Méditerranée. Il vogue de la France, en passant par l’Italie, vers la Grèce et la Turquie. Sa mission consiste à sensibiliser et engager les habitants, les touristes et les villes du pourtour méditerranéen à préserver la Grande bleue de la pollution plastique.

Plastic Smart Cities

Ainsi, la cérémonie d’ouverture de la campagne de sensibilisation se déroulera sous la tutelle du ministre des Affaires locales et de l’Environnement. Des représentants de sept municipalités tunisiennes seront présents. A savoir ceux de: Monastir, Hammamet, Nabeul, Haouaria, El Kram, Tinja et Tabarka. Ils signeront une convention d’engagement dans le cadre de l’initiative « Plastic Smart Cities ». L’événement se poursuivra pendant quatre jours. Plusieurs activités de sensibilisation du grand public et des jeunes sont au programme.

Par ailleurs, « le Blue Panda arrive pour renforcer notre mission en tant qu’ONG à lutter pour réduire la dépendance au plastique. Et aussi travailler avec tous les acteurs notamment les autorités publiques. Afin de mettre en place une stratégie pour faire face à la pollution plastique en Méditerranée et enfin la mettre en œuvre ». C’est ce qu’affirme Faouzi Maamouri, directeur du Fonds Mondial pour la Nature en Afrique du Nord.

Et donc, Plastic Smart Cities est une initiative internationale du Fonds Mondial pour la Nature, WWF. Elle invite des villes côtières à développer et à diffuser des bonnes pratiques et des solutions pratiques anti-pollution. Et ce, via la plateforme de partage de connaissances en ligne www.plasticsmartcities.org.

Les villes qui rejoignent le réseau auront un accès à un large éventail de solutions. Celles-ci ont été recommandées par une équipe d’experts internationaux.

« Nous souhaitons travailler avec les municipalités des villes côtières et les engager à lutter contre la pollution plastique et aussi les inciter à mettre en place des actions concrètes » rajoute Jamel Jrijer, Responsable du programme Marine au WWF Tunisie.

La Méditerranée est une zone clé pour la Tunisie

La mer Méditerranée est une zone clé en matière de biodiversité. Aujourd’hui, elle héberge un cinquième des espèces marines connues au niveau mondial alors qu’elle ne représente qu’à peine 1% des eaux du globe.

En dépit de son importance, la Méditerranée souffre des dégâts des activités humaines– aquaculture, pêche, transport maritime, industrie gazière et pétrolière, tourisme. Elle souffre aussi des rejets massifs de plastiques (près de 600 000 tonnes selon le rapport “Stoppons le torrent de plastique” du WWF).

Bien que la Tunisie ne soit pas parmi les premiers pollueurs de la Méditerranée, son économie, cependant perd environ 20 millions de dollars par an à cause de la pollution plastique qui touche le secteur de tourisme, la navigation et la pêche.

« La pollution plastique concerne tout le monde. Nous devons tous agir contre ce fléau. Nous appelons spécialement les autorités publiques et les municipalités à travailler ensemble et à rejoindre l’initiative mondiale pour atteindre un objectif international commun « Pas de plastique dans la nature d’ici 2030 », souligne Faouzi Maamouri.

Chacun de nous peut effectuer un changement, dans ses habitudes et son quotidien. Et ce, à commencer par signer la pétition internationale du WWF pour engager les pays du monde à stopper cette crise d’ici à 2030 avec un accord global et contraignant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here