La Tunisie et la Pologne fêtent 60 ans de relations diplomatiques

Tunisie Pologne

Cette année la Pologne et la Tunisie célèbrent le 60ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques.

Pour fêter cet anniversaire, l’ambassade de Pologne à Tunis organise, le vendredi 27 septembre 2019, un événement culturel sans précédent à Tunis. Il s’agit de l’illumination de l’extérieur de l’Acropolium de Carthage et un concert de piano de musique classique revisitée.

Robert Sochacki, artiste en lumière et son, présentera sa composition lumineuse sur les trois façades de l’ancienne cathédrale à Carthage. Artiste peintre et créateur dans le domaine de l’art de la lumière et des installations interactives, performeur vidéo, scénographe théâtral, Robert Sochacki est docteur à l’Académie des Beaux Arts à Gdańsk.

En 2018, il a participé aux nombreux festivals internationaux (LUNA, Leeuwarden, Pays-Bas, Lichtrouten Lüdenscheid, Allemagne, Festival de la lumière LUMINA, Cascais, Portugal, INTERFERENCE Tunis, Tunisie).

L’Hymne tunisien adapté au piano de Tomaszewski

A cette occasion, les invités auront l’occasion de voir les plus importantes personnalités qui ont contribué à l’indépendance de la Pologne et de la Tunisie. Le collage musical tuniso-polonais accompagnera le visuel. Au programme, un concert de piano classique en swing de Marek Tomaszewski. Ce concert sera ouvert par l’Hymne tunisien, adapté au piano.

Marek Tomaszewski encore étudiant au Conservatoire National Supérieur de Varsovie (classe de piano) décide de former avec Vacek Kisielewski un duo dans le style « transcriptions classique/moderne » qui fera leur succès.

Rapidement des tournées s’enchaînent en Pologne, pays de l’Est puis le Canada et l’Allemagne. La disparition accidentelle et prématurée de Vacek Kisielewski met fin à la tournée programmée au Japon.

Un an plus tard, Marek Tomaszewski monte un nouveau duo avec le pianiste français, Michel Prezman. Marek et Michel enregistrent rapidement deux CD, donnent des concerts en Europe, aux Etats-Unis, Canada ou encore en Russie.

Puis, Marek Tomaszewski marque une pause pour se consacrer à l’activité pédagogique. En 2000 il revient sur le devant de la scène en soliste. Il sort en 2005 son premier CD, puis un second en 2007. Le troisième, sa propre transcription pour piano solo du « Sacre du Printemps » d’Igor Stravinsky, a été édité au printemps 2009.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here