Egalité homme-femme: la Tunisie classée 2ème pays arabe

Tunisie
Egalité homme-femme

Il y a quatre ans, les gouvernements, la société civile et le secteur privé se sont rangés derrière le Programme de développement durable. Qui se fixe pour objectif, entre autres, l’égalité des genres. 

En tout, 193 pays ont adhéré au programme de développement le plus ambitieux de l’histoire. Leurs promesses comprenaient un engagement à atteindre l’égalité des genres. Qu’en est-il pour le cas de la Tunisie?  

La Tunisie se positionne au 67ème rang sur l’Indice des objectifs de développement durable (ODD) pour 2019, avec un score de 66.0%, mentionne l’ONG britannique Equal Measures 2030.

Il s’agit en effet du nouvel Indice du genre dans les ODD 2019 d’Equal Measures 2030. Il est l’outil de suivi de l’égalité des genres le plus complet aligné sur les ODD.

Rappelons que cette ONG britannique recueille des données sur l’égalité des sexes avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres organisations du secteur privé.

La Tunisie est le deuxième pays arabe figurant au classement des ODD

D’ailleurs selon son rapport, la Tunisie est le deuxième pays arabe figurant au classement des ODD, derrière l’Algérie qui occupe la 65ème place. Et elle devance la Jordanie qui occupe la 85ème place. Toujours selon le rapport, la Tunisie devance ainsi le Liban à la 86ème place, l’Egypte à la 87ème, le Maroc à la 88ème. 

Egalité homme-femme dans les postes gouvernementaux

Sur cette thématique approfondie, notamment des femmes au gouvernement, la plupart des pays de chaque région ont une plus basse performance. 

Or si on prend l’exemple de la proportion de sièges occupés par des femmes aux parlements nationaux  ainsi que le pourcentage des femmes occupant des fonctions ministérielles et gouvernementales, on constate que certains pays ont du mal à enregistrer de bonnes performances au niveau de la représentation des femmes dans les postes décisionnels. 

Ceci est d’autant plus manifeste que quel que soit le pays, le leadership demeure une fois de plus masculin. D’ailleurs, la moyenne mondiale des femmes ministres se situait juste au-dessus de 21% en 2017 avec plus de cinq pays n’ayant aucune femme dans leur gouvernement. 

La parité à tous les paliers de gouvernement n’en est pas moins essentielle au droit à une égale représentation. Cela dit, pour créer un environnement favorable à l’égalité et à une bonne gouvernance, il faut qu’il y ait davantage de lois promouvant le bien-être des femmes et des enfants afin de renforcer la confiance citoyenne dans les institutions étatiques.

 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here