Latécoère passerait entre les mains de Searchlight

Les opérations sur le capital des entreprises françaises opérant en Tunisie continuent. Après l’acquisition d’Altran par Capgemini mi-juin, les marchés apprennent ce matin un autre projet de rapprochement. Il concernerait Latécoère.

Cette fois, c’est Searchlight Capital Partners qui a l’intention de lancer une offre publique d’achat sur les titres de la Société Latécoère au prix de 3,85 € l’action. L’acquéreur n’est pas acteur industriel, mais un spécialiste de private equity. Il gère quelque 4,3 milliards de dollars d’actifs.

La Tunisie, un site privilégié pour Latécoère

Et pour ceux qui ne le savent pas, Latécoère est une référence dans le secteur aéronautique. A titre d’exemple, il produit le pavillon supérieur de l’A330. Le groupe est également le leader mondial dans les meubles avioniques, le câblage de satellite et les portes d’avion. Il est aussi le deuxième acteur mondial dans la fabrication des harnais électriques.

Ainsi, en 2018, le groupe réalisait un chiffre d’affaires de 659 millions d’euros, pour un résultat net de six millions d’euros. Latécoère est en phase de transformation. Une transformation dans laquelle la Tunisie joue un rôle. Puisqu’elle fait partie des trois sites best-cost, à côté du Maroc et du Mexique avec qui nous partageons la production de 92% de la division Systèmes d’Interconnexion. De plus, selon le rapport annuel de la compagnie, les sites tunisiens seront fusionnés en une seule usine dès la fin 2019. Au total, le site Tunisie emploi 899 travailleurs, soit l’effectif le plus important parmi les sociétés du Groupe hors France.

Source : Document de référence 2018 – Latécoère

Un groupe socialement responsable

La société reste très ouverte sur son environnement tunisien. Elle a noué des relations privilégiées avec l’Institut National des Sciences Appliquées et de Technologie de Tunis afin de permettre aux étudiants d’élaborer des projets de fin d’étude et de participer aux forums de l’établissement.

Elle a également un partenariat avec le Groupement de Santé Sécurité au Travail de Tunis pour la sensibilisation et de dépistage de cancer du sein. Le site a également lancé une mutuelle, un projet qui représente 4,2 % de la masse salariale supporté à hauteur des 2/3 par la société. Un autre accord avec l’expertise de l’Institut Supérieur de Sécurité au Travail valide les modèles de lunettes de sécurité selon leur niveau de protection et d’ergonomie.

Cet engagement qui fait de Latécoère une entreprise socialement responsable est important. D’ailleurs, dès 2018, la société a initié une démarche de réflexion sur ses enjeux extra-financiers qui va aboutir à une stratégie RSE en 2019. Le site tunisien devrait en bénéficier davantage.

Un suivi de près

Les entités tunisiennes chargées de l’investissement étrangers doivent suivre ce dossier de près vu la nature de l’acquéreur. En tant qu’investisseur financier, Searchlight devrait se concentrer sur les chiffres. La Tunisie est un site où on produit à bon coût, mais il ne faut pas oublier les difficultés logistiques et les relations sociales tendues dans le pays. Un investisseur financier ne pardonnerait pas les perturbations au niveau de la production et le respect des dates de livraison. Il ne serait pas difficile de délocaliser l’activité tunisienne vu la présence internationale de la société un peu partout dans le monde. En même temps, si le site fonctionne bien, nous avons de forte chance de voir le volume d’activité s’agrandir durant les prochaines années. A nous de jouer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here